Recherche dans les articles

Mots clés : Emission :
1 article(s) au total

Pierre Yves Ragot : walking to austria dans la catégorie "Hand Day" le 01.11.2013

 

Invité dans l’émission hand day lundi (tous les lundis sur www.rtsradio.fr) ,  Pierre Yves  Ragot s’est prêté à cette interview  avec tout son franc parlé qu’on lui connait. Que l’on aime ou que l’on n’aime pas, une chose est sûre, c’est que ce petit moment passé avec Pierre Yves fera sûrement parler nos lecteurs de Handay.

« Je ne connaissais pas du tout le championnat Autrichien, »

 

Bonsoir Pierre Yves et merci de bien vouloir répondre à nos questions,

 

LGG :  Vous voilà arrivé du côté de Juri Union Leoben un club suisse, vous vous êtes renseigné un peu sur ce championnat ?

PYR : Je ne connaissais pas du tout le championnat Autrichien, c’est un ami à moi un ancien collègue de Pampelune qui m’a dit que Leoben cherchait un Demi Centre, c’est près de l’Allemagne, j’avais envie de connaître autre chose.

 

LGG : Comment cela se fait qu’un joueur comme vous qui inscrit presque 100 buts par saison doit s’exiler en Autriche pour trouver un club ?

 

PYR : De mon côté j’avais vraiment voulu continuer en LNH, mais je n’ai jamais eu d’opportunité juste des rumeurs.  Je pense que maintenant les clubs préfèrent prendre des joueurs étrangers et laisser le joueur français sur la touche surtout qu’ils ne sont pas forcément meilleurs que ces français laissés sur cette touche.

 

LGG: Ne pensez vous pas que justement, vu la crise, ces français ne sont pas justement trop chers pour les clubs ?

PYR : Oui ça peut rentrer en compte je suis d’accord, peut être pour moi, j’ai 27 ans, j’ai déjà pas mal d’expérience. Mais pour les jeunes des centres de formation, qui maintenant évoluent  plus en National 1 et national 2 et  qui sûrement devrait évoluer un peu plus haut !

 

LGG: Le fait Pierre Yves de partir en Autriche est ce que c’est pour mieux revenir en France.

PYR : Oui pourquoi pas, mais j’aimerai bien aussi jouer en Bundesliga, tu sais les Allemands ont un œil sur ce championnat d’Autriche, donc je vais là- bas pour aussi me faire connaître.

LGG : Vous allez commencer quand alors avec votre club ?

Bah j’ai déjà commencé, j’y  suis allé mercredi, et j’ai joué Samedi, cela a été très vite, bon on a perdu (contre West Wien 36 à 29 ) mais on était encore à égalité à la 55éme minutes et on plongeait physiquement, le souci à Leoben c’est qu’on a un bon 7 majeur mais il y a pas de banc…

 

LGG : Vous visez quelle place avec votre équipe ?

En fait je vais vous expliquer un peu comment cela fonctionne, jusqu'à Décembre on joue les play off et les 8 premiers du classement y participeront ( le 1er jouera le 8éme, le 2éme le 7éme etc..) Donc l’objectif c’est la 4 ou 5ème place.

 

LGG :Le championnat Autrichien est assez méconnu, vous le mettriez à quel niveau par rapport au  Championnat Français ?

 

Je le mettrai au Top Pro D2 et en bas de LNH sauf pour les 2 ou 3 premières équipes qui ont le niveau du milieu tableau LNH. Mais vous allez voir dans pas longtemps Chambery va rencontrer une équipe Autrichienne (Ils affronteront Alpla HC Hard, champion d'Autriche en titre Le match aller aura lieu au Phare (week-end du 23-24 novembre), le retour s'effectuera le week-end du 29/30 novembre dans la banlieue de Bregenz.)

 

« Handballistiquement c’est pauvre, j’ai trouvé le club malsain, »

 

 

LGG : Pierre Yves changeons de sujet, parlons de Billére, on a  pu lire un peu partout que vous en voulez énormément au club de Pro D2. Mais qu’est ce qu’il s’est passé ?

 

PYR : Le seul regret que j’ai eu dans ma vie franchement c’est de signer là- bas., Handballistiquement c’est pauvre, J’ai trouvé le club malsain, on avait des entrainements ou il n’y avait jamais de tactique, tu avais aucune combinaison en attaque. Ils ne se démerdaient pas, ils ne faisaient pas tout pour gagner un match, ils faisaient jouer leur petit joueur qui était là depuis très longtemps. Tu as bien vu l’année dernière que l’on commençait toujours avec un pivot à gauche c’est comme si je te disais au foot que tu mettais un défenseur en numéro 9 devant quoi ! Tu ne peux pas gagner des matchs comme ca !

 

LGG : Regardez Chambéry, il joue avec Bertrand Gille à Gauche…C’était peut être une histoire de défense…

PYR : Ouais mais attend c’est Bertrand gille quoi ! Et puis la défense… on s’est toujours pris avec Billére plus de 30 buts alors tu vois….

 

 

LGG : Pensez vous que c’est à cause de la réputation que Billére aurait pu vous faire que vous n’avez pas eu d’offre en France ?

Surement,  mais tu sais en Pro D2  j’ai eu Chartre qui m’a appelé pour aller faire des tests  il y a un mois, mais j’ai été tellement marqué par Billére que tu vois je ne me suis pas vu aller là- bas. J’ai peut être eu peur, car psychologiquement et mentalement c’était très dur à gérer.

 

« Arnaud villidieu : Attend lui nous à traiter de tricheur ! »

 

 Arnaud Villedieu, entraîneur du Billère Handball 

 

LGG : Vous pensez Clairement que Billére n’a rien fait pour essayer de gagner un match ?

Non surtout qu’en plus, vous arrivez en décembre, avec aucune victoire, mais avant décembre, tu regardes dans le journal c’est marqué Billere va changer 70% de son effectif l’année prochaine. Arrivé à décembre, les joueurs qui étaient avec moi, certains savaient  que c’était eux, après ça comment envisager de gagner un match ou avoir une bonne harmonie dans le groupe avec des trucs comme ça qui sortent dans la presse à la moitié du championnat quoi ! handballistiquement ça vaut rien.

 

LGG : Même avec Arnaud Villedieu, vous y êtes allé fort vous êtes un peu dur non ?

Attend lui nous à traiter de tricheur, parce que lui on croit qu’on triche, parce qu’ on a fait une préparation, on est sortis une fois et voila, les handballeurs sortent de temps en temps en préparation et lui nous traite de tricheur, nous étions à 100%  pendant les matchs lui par contre n’était pas à 100% aux entraînements !

Tu vois je vais te donner une anecdote, moi je suis arrivé à l’entraînement, il y avait un petit bouquin sur la table, ce bouquin ça fait cinq ans qu’il est là et il y a deux pages marquées dedans et ça c’est ses entraînements quoi ! Je suis pas allé dans une D1 pour ne pas en branler une moi !

 

LGG : Que peut ‘on vous souhaiter Pierre Yves ?

Bah écoute moi je suis parti en Autriche, j’ai un slovène à ma gauche j’ai un super Croate à ma droite un super pivot croate un milieu autrichien très bon, il y a une super ambiance et j’espère finir dans les 3 ou 4 premières places, jouer les play off et faire une coupe d’Europe.

 

LGG : Vous avez signé combien de temps avec votre club ?

J’ai signé que 8 mois ha oui attend en plus j’ai eu du mal à signer car Billere ne voulait pas me faire ma lettre de mutation pour pouvoir partir, mais le sujet est clos, je les laisse ou  ils sont je souhaite bonne chance à des potes qui sont encore là- bas.

 

 

Ludovic Gavard Gongallud.

 


Ajouter un commentaire :

Les messages sont modérés et pourront être supprimés si leur contenu ne respecte pas la charte du site RTSRADIO!




Partager cet article :