Recherche dans les actualités

Mots clés : Emission :
1 actualité(s) au total

Deschamps doit se creuser la tête
dans la catégorie "Quand on aime le foot, on parle foot" le 12.10.2012

 

           Ce soir la France va croiser le fer contre les Japonais. Un match amical qui aura lieu quatre jours avant la « finale » allé du groupe I contre l’Espagne. Dans un Stade de France qui va encore une fois sonner creux, on attend à peine 50.000 spectateurs, quels sont les réels enjeux de ce match amical ?

 

               Depuis son arrivée à la tête des bleus, Didier Deschamps a construit l’ossature de son équipe autour d’Hugo Lloris dans les buts, d’une charnière Yanga-Mbiwa-Sakho, devant eux Mavuba en sentinelle et seul en pointe le madrilène Karim Benzema. Le problème c’est que mardi cet axe va voler en éclat : Yanga-Mbiwa est suspendu et Rio Mavuba blessé, il va donc falloir être inventif et se reposer sur de nouveaux éléments. C’est pourquoi ce match amical va avoir son importance, qui sera associé à Sakho en défense centrale ? Qui va suppléer le lillois en milieu défensif ? 

 

Au milieu de terrain la Dèch a l’embarras du choix, Cabaye et Matuidi devraient être titulaire il reste donc une place en jeu. Pour sa première titularisation en bleu contre la Biélorussie, le toulousain Capoue a répondu aux attentes. Son compère du TFC, Moussa Sissoko pourrait faire valoir sa puissance athlétique  pour enrayer les offensives espagnoles, et enfin les deux jeunots Chantôme et Gonalons pourraient eux  aussi prétendre à une place de titulaire. Bref celui qui sera choisi devra vite s’intégrer au collectif en place et s’imposer comme une solution de remplacement potable aux yeux du sélectionneur.  

 

Lors de son règne à la tête de la sélection, Laurent Blanc avait une confiance aveugle en la doublette Rami-Méxes, on a vu le résultat. En trois matchs le montpelliérain et le parisien ont donné plus de gages de sécurité que leurs prédécesseurs. Mais voilà, mardi le premier sera absent et il faudra lui trouver un remplaçant crédible pour défendre sur « El niño » Torres. On a tous en mémoire l’affreuse  performance de Koscielny lors du choc Arsenal-Chelsea, dépassé sur tous ses duels, l’ancien lorientais n’a rien d’un grand défenseur de niveau international. L’autre solution s’appelle Adil Rami, mais vu son niveau actuel à Valence on ne le titulariserait même pas au sein de la défense du SC Bastia (pire défense de Ligue 1), c’est pourquoi on va mettre une pièce sur la titularisation de Koscielny dans l’axe pour ces deux matchs. En tout cas on espère qu’il réalisera un match propre lui permettant d’engranger de la confiance avant d’aller affronter ce qui se fait de mieux dans le monde du foot, et on espère surtout que le Gunner ne se blessera pas. Car ne nous y trompons pas, le vrai match des bleus se jouera mardi soir au stade Vicente Calderon de Madrid et ce sera certainement plus dur que contre onze japonais. 

 

Comme vous l’aurez compris, ici on milite pour le tout sauf Rami. Et vous??

Brice Barbotin-saliou


Ajouter un commentaire :

Les messages sont modérés et pourront être supprimés si leur contenu ne respecte pas la charte du site RTSRADIO!




Partager cette actualité :