Recherche dans les actualités

Mots clés : Emission :
1 actualité(s) au total

Marseille a-t-il le niveau ?
dans la catégorie "Quand on aime le foot, on parle foot" le 19.11.2012

 

Battus hier soir par les Girondins de Bordeaux, les marseillais ont raté, une nouvelle fois, l’occasion de s’emparer de la tête du classement. Auront-ils encore une fois la chance de s’installer en tête de la Ligue 1 ? Pas si sûr tant l’avenir parait sombre. 

 

Ce lundi matin l’OM est quatrième du classement avec 23 points, soit deux de moins que Lyon, le leader du championnat. Rien d’alarmant me direz-vous. Sauf que si on repense au début de saison canon des marseillais, on ne peut que s’étonner de les voir aujourd’hui caler et enchainer les mauvais résultats. Avec six victoires en six matchs, le début de saison record autorisait les provençaux à rêver d’une année faite de titres et de luttes légendaires contre leurs rivaux parisiens. Oui mais voilà, depuis leur victoire à Nancy le 16 septembre (0-1), les bleus et blancs ont engrangé cinq points sur dix-huit possibles (soit une victoire, deux nuls et trois défaites). Trop peu pour un prétendant au titre. S’ils ont profité des mauvais résultats passagers de leurs adversaires au classement (Lyon et Paris) pour ne pas chuter plus bas, l’avenir des marseillais semble bien plus sombre que celui de Paris ou de Lyon.

Dès le début de saison les spécialistes l’avaient prédit, l’effectif de l’OM est trop juste pour jouer le titre. En effet Elie Baup peut se reposer sur une vingtaine de joueurs ayant une expérience du haut niveau, le reste ? Un assemblage de joueurs de l’équipe réserve ou du centre de formation (ce qui n’est certainement pas un critère de qualité quand on parle de Marseille). Hier soir le banc marseillais était composé de : Sy, Abdallah, Raspentino, M’Bow, Abdullah, Omrani et l’ancien chauffeur-livreur Apruzesse…bien maigre quand il s’agit de faire reposer ses cadres tout en étant compétitif. Le manque d’argent, dû en partie à la difficulté d’assumer l’héritage financier des années Dassier, fait que le club peine à attirer de grands joueurs. D’où l’obligation pour le technicien marseillais de composer avec de bons, voire très bons, titulaires  et des remplaçants d’un niveau indigne de l’OM. Mais les choses vont encore se gâter, pour le prochain match le club devra faire sans Mendes suspendu, Valbuena incertain, Remy blessé, Gignac en rééducation et ajoutez à cela un André Ayew qui peine a retrouvé son niveau d’antan. De plus le calendrier n’est pas tendre car les deux prochains adversaires des phocéens en championnat sont Lille et Lyon, en plus d’un match d’Europa League déjà décisif contre le Fenerbahce, grand favori de ce groupe.

Vous l’aurez compris l’avenir de l’OM n’est pas radieux et on voit mal les marseillais remonter la pente tout de suite. Il va falloir digérer la déception bordelaise, et surtout soigner et reposer un effectif fatigué pour être enfin compétitif tout au long de la saison. Saison qui, elle, s’annonce longue et difficile, à moins que quelques achats bien sentis, au prochain mercato, viennent redorer le blason marseillais. D’ailleurs, on annonce que Drogba pourrait venir faire une pige sur les bords de la méditerranée, un apport qui ne serait pas de trop par les temps qui courent.

 

Ce lundi matin l’OM est quatrième du classement avec 23 points, soit deux de moins que Lyon, le leader du championnat. Rien d’alarmant me direz-vous. Sauf que si on repense au début de saison canon des marseillais, on ne peut que s’étonner de les voir aujourd’hui caler et enchainer les mauvais résultats. Avec six victoires en six matchs, le début de saison record autorisait les provençaux à rêver d’une année faite de titres et de luttes légendaires contre leurs rivaux parisiens. Oui mais voilà, depuis leur victoire à Nancy le 16 septembre (0-1), les bleus et blancs ont engrangé cinq points sur dix-huit possibles (soit une victoire, deux nuls et trois défaites). Trop peu pour un prétendant au titre. S’ils ont profité des mauvais résultats passagers de leurs adversaires au classement (Lyon et Paris) pour ne pas chuter plus bas, l’avenir des marseillais semble bien plus sombre que celui de Paris ou de Lyon.

Dès le début de saison les spécialistes l’avaient prédit, l’effectif de l’OM est trop juste pour jouer le titre. En effet Elie Baup peut se reposer sur une vingtaine de joueurs ayant une expérience du haut niveau, le reste ? Un assemblage de joueurs de l’équipe réserve ou du centre de formation (ce qui n’est certainement pas un critère de qualité quand on parle de Marseille). Hier soir le banc marseillais était composé de : Sy, Abdallah, Raspentino, M’Bow, Abdullah, Omrani et l’ancien chauffeur-livreur Apruzesse…bien maigre quand il s’agit de faire reposer ses cadres tout en étant compétitif. Le manque d’argent, dû en partie à la difficulté d’assumer l’héritage financier des années Dassier, fait que le club peine à attirer de grands joueurs. D’où l’obligation pour le technicien marseillais de composer avec de bons, voire très bons, titulaires  et des remplaçants d’un niveau indigne de l’OM. Mais les choses vont encore se gâter, pour le prochain match le club devra faire sans Mendes suspendu, Valbuena incertain, Remy blessé, Gignac en rééducation et ajoutez à cela un André Ayew qui peine a retrouvé son niveau d’antan. De plus le calendrier n’est pas tendre car les deux prochains adversaires des phocéens en championnat sont Lille et Lyon, en plus d’un match d’Europa League déjà décisif contre le Fenerbahce, grand favori de ce groupe.

Vous l’aurez compris l’avenir de l’OM n’est pas radieux et on voit mal les marseillais remonter la pente tout de suite. Il va falloir digérer la déception bordelaise, et surtout soigner et reposer un effectif fatigué pour être enfin compétitif tout au long de la saison. Saison qui, elle, s’annonce longue et difficile, à moins que quelques achats bien sentis, au prochain mercato, viennent redorer le blason marseillais. D’ailleurs, on annonce que Drogba pourrait venir faire une pige sur les bords de la méditerranée, un apport qui ne serait pas de trop par les temps qui courent.

Brice Barbotin-Saliou


Ajouter un commentaire :

Les messages sont modérés et pourront être supprimés si leur contenu ne respecte pas la charte du site RTSRADIO!




Partager cette actualité :