Recherche dans les actualités

Mots clés : Emission :
1 actualité(s) au total

Mondial 2013 - Les Experts tatonnent face au Brésil (27-22)
dans la catégorie "Hand Day" le 15.01.2013

Invité de Hand'Day hier soir, le capitaine Jerôme Fernandez disait, en parlant de ce match contre le Brésil : "Il est important de respecter notre adversaire. Il faudra donc jouer ce match à fond, et montrer à ces Brésiliens qu'ils n'auront aucun chance face à nous". Une victoire mardi soir assurait la France d'une qualification pour les huitièmes de finale. Il fallait donc faire le travail, vite et bien si possible, afin de s'assurer une large victoire et faire tourner l'effectif.

Mardi soir, face au Brésil, les Bleus sont donc venus pour assurer la qualif' et ça se voit d'entrée. Onesta a choisi de laisser Narcisse et Fernandez sur le banc et titularise Karabatic au centre.

Très vite, les Experts imposent leur rythme et prennent les devants, bien aidés par un Omeyer en état de grâce (un face à face gagné et un jet de 7 mètres arrêté dès les premières minutes), pour mener 5-1 après dix minutes de jeu. Les Brésiliens s'en remettent au rasta blond Guimaraes pour essayer de rester dans la course. Rien à faire, les Bleus déroulent et Onesta en profite pour faire entrer Narcisse et Bosquet (14ème). Les Auriverde du handball n’ont pas le niveau de ceux du « Futebol », l’écart se creuse et Omeyer rentre enfin dans sa compétition en enchainant les parades de grande classe (7-3 à la 18ème). En vingt minutes l’affaire semble pliée et Guigou se permet même de rater un face à face avec le gardien sur une bonne contre-attaque lancée par un Omeyer en mode Quaterback.

.

Sur les deux premiers matchs du weekend dernier, les supporteurs français s’étaient déplacés en nombre. Oui, mais ça c’était ce weekend, hier on était mardi. Ainsi le nombre de supporteurs des Bleus pour ce match face au Brésil s’est réduit comme peau de chagrin par rapport aux jours précédents.

.

Le match suit son cours, les Experts déroulent en attaque et Omeyer continue de chauffer la salle avec un nombre incroyable d’arrêts (15/20 en 1ère mi-temps !). La mi-temps approche et on ne voit pas comment le Brésil va pouvoir éviter la raclée (12-5). Après trente minutes de jeu le constat est implacable, les Bleus sont vraiment trop forts pour le Brésil. La mi-temps est sifflée et tout le monde rentre aux vestiaires, l’occasion pour le speaker de Granollers de faire péter ses meilleurs titres français et de nous régaler avec un « voulez-vous coucher avec moi ce soir » so frenchy.

.

Au retour des vestiaires Onesta décide d’ « innover » et laisse un Thierry Omeyer, en grande forme dans les cages. La peur gagne les supporteurs Français : verront-ils leur chouchou Doudou Karaboué au cours de ce match? Le pivot Sébastien Bosquet rentre dans la rotation de l’équipe, mais ça, le public s’en fout. Après sept minutes en deuxième mi-temps, surprise les Brésiliens ont mis plus de buts que les Experts (3-5).

.

Le match semble s’équilibrer et Omeyer n’est plus aussi impérial que sur le premier acte, ajoutez à ça une réorganisation défensive qui gêne considérablement nos Bleus (avec notamment une individuelle sur Karabatic) et voilà le Brésil qui reprend espoir. Un espoir de courte durée puisqu'une série d’exclusions de deux minutes pour les Brésiliens remet en selle les Bleus. La France creuse encore un peu plus l’écart et le rookie Valentin Porte régale la salle avec une roucoulette tout en maitrise (22-13 à la 16ème). Onesta, lui, continue son turnover au détriment de Narcisse et Fernandez, qui sortent de la rotation. Mais comme l’avait dit le capitaine hier sur notre antenne : « Je suis ici en tant que remplaçant, mon rôle est de soutenir les gars qui jouent ».

Les réactions audio des experts :

 

.

 

 

Il reste dix minutes à jouer et la France ne convainc pas plus que ça, pour tout dire on s’embête un petit peu. On aurait presque envie d’un petit « Gangnam style »… c’est pour dire. Encore quelques minutes de jeu et Capitaine Jérôme fait son entrée, permettant aux Bleus de reprendre un peu le large au moment où les Brésiliens commençaient à recoller au score (23-18 à la 23ème). La France finit ce match en roues libres et empoche sa troisième victoire consécutive. Une victoire que l’on aurait imaginée plus large en début de partie, mais la faute à une pauvre deuxième mi-temps (15-17 en faveur du Brésil), la France gagne ce match par une marge plus petite que ce qui était espéré.

.

Mais le principal est là et les Experts poursuivent leur inéluctable montée en régime. Il faudra quand même montrer un autre visage pour la suite de la compétition, ce soir dans un premier temps face à l’Argentine, mais surtout vendredi face à une Allemagne à la peine en ce début de Mondial, et qui sera certainement revancharde.

.

France 27- Brésil 22 (Mi-temps : 12-5) :

.

France :

Gardiens : T.Omeyer (16/29, dont 1/2 à 7m), D.Karaboué(1/10, dont 0/1 à 7m)

Joueurs : J. Fernandez (3/5, dont 2/2 à 7m), D. Dinart (0/1), X. Barachet(1/3), D. Narcisse (4/6), S. Honrubia(3/4, dont 2/2 à 7m), N. Karabatic(2/3), T. N’Guessan, W. Accambray(0/2), L. Abalo(3/5, dont 1/1 à 7m), C. Sorhaindo (1/1), M. Guigou (7/8, dont 3/4 à 7m), S. Bosquet (1/2), G. Détrez (1/2), V. Porte (2/3).

Exclusion : 2min : D. Dinart, L. Abalo

Entraineur : Claude Onesta

.

Brésil :

Gardiens : L. Nascimento (7/22, dont 0/3 à 7m), C. Almeida (8/20, dont 0/3 à 7m)

Joueurs : F. Pacheco (2/2, dont 2/2 à 7m), G. Gama (1/6), L. Candido (3/4), G. Pires (1/3), Thiago. Santos (2/4), D. Hbner, Thiagus. Santos (2/3), A. Patrianova (3/10), A. Pozzer (4/5), F. Ribeiro (0/1, dont 0/1 à 7m), F. Chiuffa, G. Cardoso (1/1), V. Guimaraes (3/7), V. Texeira (0/1).

Exclusions : 2min : G. Gama, G. Pires, Thiago. Santos, Thiagus. Santos.

Entraineur : Jordi Ribera

.

Brice Barbotin-Saliou, envoyé spécial pour Hand'Day à Granollers


Ajouter un commentaire :

Les messages sont modérés et pourront être supprimés si leur contenu ne respecte pas la charte du site RTSRADIO!




Partager cette actualité :