Recherche dans les actualités

Mots clés : Emission :
1 actualité(s) au total

Tennis, Open Australie : Docteur Marion et Misses Bartoli...
dans la catégorie "Elle'Sport" le 18.01.2013

Début du 3ème Tour de l'Open d'Australie la nuit dernière, avec notre représentante tricolore, Marion Bartoli. Marion Bartoli qui était opposée à Ekatarina Makarova, tombeuse au tour préçédent de Stéphanie Foretz Gacon, et qui se voyait offrir un match de haut vol face à l'actuelle 19ème Mondial.

r2733_9_bartoli-2.jpg

 

 

Nous titrions il y a deux jours la phrase suivante :  « Et s'il n'en restait qu'une », sorte de prémonition annoncée d'un troisième Tour peu fourni en représentantes tricolores. Certes, il restait à ce moment là le match du Second Tour de Kristina Mladenovic, mais au vu de l'opposition, l'espoir bien que mince ne semblait pas pousser à l'optimisme. Force est de constater que nous avions vu juste, car ce matin, c'est sur la seule Marion Bartoli que reposait les espoirs de tout un pays.

.

Opposée à la Russe Ekaterina Makarova, le duel entre deux joueuses du Top 20 pour ce troisième Tour, promettait beaucoup, et force est de constater qu'il a tenu son rang, enfin par moments.

.

Après un début de match catastrophique de Marion Bartoli, menée très rapidement 3 à 0 dans ce match, suite notamment à quelques imprécisions au service, et à un coup droit ravageur de son adversaire Russe, le ton semblait donné. Marion Bartoli n'était pas dans un grand jour, et il allait être difficile pour elle de se sortir du piège Russe. Un début de match en tous points difficiles, mais qui pourtant sera loin de démobiliser la française, qui, de part un sursaut d'orgueil, reprendra les choses en mains, et imposera son jeu pour pousser son adversaire au jeu décisif. Un jeu décisif accroché, mais qui reviendra finalement à la Num 11 mondial. Coup de butoir sur la Russe qui après avoir mené 3 à 0 très rapidement, se voyait mener 1 set à 0, et coup de folie pour Bartoli qui ne s'imaginait pas à pareil fête quelques minutes plus tôt. Il faut avouer que le fait d'avoir sauver trois balles de sets pour au final l'emporter, à de quoi vous donner des ailes, tout du moins éphémèrement.

.

Avoir des ailes est une bonne chose, tout comme glaner de la confiance, mais ne pas s'en servir et subir le jeu adverse peut avoir ses limites. Si nous devions donner une appellation à ce Second Acte, la mention « Bis Repetita ou presque », serait de rigueur. En effet, souvenez-vous du début de match, moment ou Marion Bartoli s'était retrouvée d'entrée en difficultés, la faute à une Russe qui lui avait de suite infliger un breack. Et bien « oui », bis repetita pour le Second Set avec d'emblée un jeu de service perdu par la Corse. Menée, Marion Bartoli a une nouvelle fois laisser parler son caractère et son orgueil pour renverser la vapeur et repasser devant en alignant 3 jeux d'affilés pour mener 3 à 2. A ce moment précis du match, les observateurs sont unanimes, les spectateurs aussi, Marion Bartoli ne peut plus perdre. Pourtant, c'est à ce moment précis que la machine va commencer à se dérégler encore un peu plus. Si la tricolore a de l'orgueil, la Russe n'en est pas dépourvu, et haussant son niveau de jeu, cette dernière va enchaîner 4 jeux de suite pour enlever le Second Set et relancer le match. Place au troisième set, et tous les paris sont ouverts.

.

Une machine déréglée, vous me direz, cela peut s'arranger. « Oui », mais en Tennis, cela peut très vite vous mettre en difficultés, et lorsque votre adversaire s'offre le luxe de faire défiler les jeux comme on enchaine les perles, la mission devient synonyme de « Impossible ». Menée 5 à 0 dans le Troisième et dernier Set, Marion Bartoli va se transcender, et va laver l'affront qu'elle est en train de subir. Sauvant 3 balles de matchs, la française va empocher les Jeux et recoller au score, ou presque, revenant à 5 jeux à 4 après avoir infligé un nouveau break à son adversaire et servant pour égaliser. Que pouvait-il arriver à ce moment du match à Bartoli après être revenue au score, et pris le service de son adversaire ? Le pire. Oui, sur le court, la conquérante et chirurgicale Marion Bartoli avait à nouveau laissé la place à son double fantomatique, et sur une 43ème faute directe, offrait le match à son adversaire qui n'en demandait pas temps, et qui n'y croyait plus vraiment.

.

Une défaite au final pour Marion Bartoli, qui s'incline 7-6, 4-6, 3-6, en un peu plus de 2h45 de jeu. Une défaite frustrante, déstabilisante, car Marion Bartoli sur ce match a été capable dans le même temps d'actions dignes des toutes meilleures joueuses au Monde, et d'actions dignes de joueuses très très loin au classement WTA. Avec cette élimination, c'est l'ensemble du contingent français féminin qui se retrouve décimé, et il ni aura donc pas de tricolore cette saison en Huitièmes de Finales de l'Open d'Australie.

.

Réaction Vidéo :

.

 


Ajouter un commentaire :

Les messages sont modérés et pourront être supprimés si leur contenu ne respecte pas la charte du site RTSRADIO!




Partager cette actualité :