Recherche dans les actualités

Mots clés : Emission :
1 actualité(s) au total

Mondial 2013 - 1/4 : Danemark-Hongrie (28-26) : les réactions
dans la catégorie "Hand Day" le 23.01.2013

A l'issue de la rencontre entre le Danemark et la Hongrie (28-26), quart de finale du Mondial 2013, deux joueurs danois, Jesper Noddesbo et Anders Eggert, se sont arrêtés au micro de Hand’Day. Voici leurs réactions.

Jesper Noddesbo (DANEMARK)

.

Vous voilà en demi-finale, c’est quoi l’objectif maintenant ?

« Notre objectif était d’arriver en demi-finale, nous y voilà. Maintenant c’est sûr qu’on en veut plus, et on va tout faire pour aller décrocher ce titre de champion du monde. »

Comment te sens-tu physiquement ?

 « Contre la Tunisie je suis resté sur le banc car je m’étais blessé à la cheville. Ce soir je me suis bien senti et j’ai eu l’occasion d’aider l’équipe à aller chercher cette victoire. »

Quel est le secteur clé qu’il va falloir maitriser pour aller plus loin ?

« La défense, on ne peut pas tout le temps s’en remettre à Landin. Il faut donc améliorer l’organisation défensive »

Une préférence entre la Croatie ou la France ?

« Ca m’est égal. La France est archi favori, mais la Croatie pratique un handball de rêve »

.

Anders Eggert (DANEMARK)

 


 

Anders, allez-vous continuer à faire jouer les seize joueurs à chaque match ?

« Pour le moment ça nous réussit plutôt bien, alors pourquoi pas. Il faudra voir face à des équipes d’un autre calibre. »

Quelle est l’équipe que vous redoutez le plus ?

« Je dois dire que la Croatie propose un jeu efficace et bien huilé. Je n’ai pas eu l’occasion de voir jouer la Slovénie mais j’ai entendu dire que c’était très fort aussi. »

Vous préférez donc affronter la France que la Croatie ?

« Non, non, la France reste une équipe formidable, avec une génération exceptionnelle. Quel que soit l’adversaire, la demi-finale sera compliquée. »

.

Istvan Csoknvai, sélectionneur de la Hongrie

« Je ne peux que regretter d’avoir eu vingt-quatre heures de moins que les Danois pour préparer ce match. A ce niveau de la compétition ça fait la différence. Mais je dois féliciter le Danemark qui possède de grands joueurs à tous les postes. On a été étouffés d’entrée de jeu, et l’écart qu’ils ont fait était insurmontable en deuxième période. »

Propos recueillis par Brice Barbotin-Saliou, envoyé spécial à Barcelone


Ajouter un commentaire :

Les messages sont modérés et pourront être supprimés si leur contenu ne respecte pas la charte du site RTSRADIO!




Partager cette actualité :