Recherche dans les actualités

Mots clés : Emission :
1 actualité(s) au total

Liberté Pour Les Auditeurs : Bernard Lions répond au questionnaire Proustballe !!
dans la catégorie "Liberté pour les auditeurs" le 26.01.2013

Notre invité de Mercredi , Bernard Lions est sans langue de bois !

La preuve avec ce questionnaire et ses réponses qui datent de 2 ans !!

r2836_9_lions.jpg

http://horsjeu.net/fil-info/bernard-lions-repond-au-questionnaire-proustballe/

 

1. Le principal trait de caractère dans votre travail ?
Passionné.

 

2. La qualité que vous souhaitez voir chez un journaliste sportif et celle que vous préférez chez une journaliste sportive ?
Etre un voyou. Une journaliste sportive étant par définition une femme, elle finit rarement avec un flic.

 

3. Votre principal défaut dans l’exercice de votre métier ?
Ne pas être un voyou. Ecrire ce que je dis, comme je le pense.

 

4. votre rêve de bonheur footballistique ?
Voir une fusée à trois étages décoller. Même si je l’ai tirée à Blanc, elle existait.

 

5. Quel serait votre plus grand malheur de journaliste sportif ?
Arriver à la 85e minute d’un match des Girondins de Tigana à cause d’Air France et de l’amateurisme de ceux qui gèrent l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle et me dire : «  Merde, j’ai rien raté !  » Mais avec le Bordeaux de cette fin 2010, Air France et Roissy, ça ne risque pas de m’arriver…

 

6. Quel serait votre plus grand malheur de supporter ?
Arriver dans un stade encadré par des CRS armés jusqu’aux dents qui leur restent, me faire fouiller par des stadiers à l’entrée, me retrouver parqué dans un coin du stade entre deux grillages pendant le match et me voir raccompagné comme du bétail jusqu’à mon bus dans lequel je ruminerais pendant des heures la nouvelle défaite de mon équipe qui ne serait même pas venue me saluer pour me remercier au coup de sifflet final.

7. Le pays où vous désireriez évoluer ?
La France, le pays de Platini.

 

8. Peut-on supporter plus d’un club ?
Oui, s’ils véhiculent les mêmes valeurs.

 

9. Le plongeur/simulateur que vous aimez quand même ?
Rocco Siffredi. Même s’il a failli me filer des complexes à mon adolescence, il avait quand même un sacré coup de rein quand il tombait tout seul sur plusieurs adversaires. Quels simulateurs ces Italiens !

 

10. Vos journalistes sportifs favoris en prose?
Vincent Duluc, mais beaucoup moins depuis qu’il m’a plagié ma coupe de cheveux au point qu’on me confond désormais avec lui dans la rue (merde, suis pas gros ! Juste un peu enveloppé….), Patrick Lafayette, Laurent Moisset, Philippe Brunel et Pierre Ménès, rare type que j’ai connu capable d’avoir terminé son papier alors que moi, j’avais juste fini de pisser et venais à peine d’allumer une clope.



11. Vos poètes préférés ? Dans le foot bien sûr.
William Prunier et Gaël Givet. J’aime entendre leurs mots censés et plein d’humanité sortir de leur gueule de tueurs à mains nues. Comme quoi, il faut toujours se méfier des clichés et des apparences.



12. Vos héros de fiction footballistique favoris ?
Santiago Munez, le héros du film Goal. Il est Mexicain, comme une partie de ma famille, et j’ai vu les films dans les longs courriers m’amenant en vacances. Que de bons souvenirs.



13. Votre (joueur) artiste favori ?
Eric Cantona, avant qu’il ne se laisse rattraper puis dépasser par son image, telle une mouette qui finit écrabouillée contre un chalutier. Pov’ sardine. Manquerait plus qu’il vide son compte en banque…



14. Vos héros footballistiques actuels ?
Messi, footballeur à papa et antithèse parfaite de Cristiano Ronaldo, prototype du footballeur du XXIe siècle.

 

15. L’erreur d’arbitrage qui vous a fait sourire ?
Celle qu’a commise un ami arbitre en accordant par erreur un but parce qu’il était en train de penser à sa chérie qui venait de le larguer après leur retour de vacances au Maroc. Ca lui apprendra à vouloir être un flic des terrains.



16. Vos noms favoris de joueurs ?
En 2004, c’était Jankulowski. J’ai séduit une très belle jeune femme au cours d’un de ses matches à l’Euro au Portugal en lui expliquant la passion du Tchèque pour les sports d’hiver. Après Vergerolle, j’ai fini Cocu et dans le Kaka. Aujourd’hui, c’est Pignol, plus Sassus, avec qui on me confondait dans les discothèques à Saint-Etienne au point que, reconnaissant, il me surnomme encore aujourd’hui «  Jumeau  ». Le pire, c’est que tout est vrai ! (sauf pour la Pignol) J’aime bien aussi le Brésilien Allan Dellon.



17. Ce que vous détestez par-dessus tout dans le foot ?
Les footballeurs qui n’aiment pas le foot. Il y en a de plus en plus. Nos centres de formation qui se contentent désormais de former des footballeurs et plus des joueurs de football.



18. Le cas de dopage qui vous fascine / intéresse le plus ?
Celui du Brésilo-Tunisien Santos. Sochaux avait fait passer une batterie de tests à ses Africains à leur retour de la CAN en Tunisie. Un labo parisien, peu au fait des us et coutumes dans le foot, avait fait tout ressortir. Sochaux avait alors retiré Santos illico presto de la feuille de match contre l’Inter. J’avais révélé l’affaire. Incident diplomatique jusqu’en Afrique où le Maroc, battu en finale par la Tunisie, avait demandé à la rejouer. Au retour, à San Siro, Santos avait été tiré au sort pour pisser par l’UEFA, qui l’avait aussitôt déclaré négatif. Et l’affaire a été enterrée. Le plus beau cas de dopé négatif de ma carrière.

 

19. La réforme que vous admirez le plus dans le foot ?
L’autorisation donnée aux arbitres de porter des maillots de couleur. A côté, la vidéo ou leur professionnalisme, c’est de la gnognotte.

 

20. Où et comment aimeriez vous exercer votre métier pour la dernière fois ?
Au Paradis, le plus tard possible. Comme ça, je serais sûr d’y être monté (ce qui n’est franchement pas gagné) et de pouvoir continuer à me taper plein de matches sans avoir à bosser.

 

21. État présent de votre esprit professionnel ?
Professionnellement présent. Encéphalogramme stable.

 

22. Votre statistique préférée ?
Le genre de stat comme la possession de balle qui ne veut rien dire car on la confond avec l’utilisation du ballon et laisse croire que le football doit s’analyser comme de la NBA. Et la créativité bordel !

 

22. Faute qui vous inspire le plus d’indulgence ?
Boulette (c’est le surnom que j’ai donné à ma chérie, footballeuses à ses heures).

 

23. Votre devise et votre devise de club préférées ?
«  On n’a rien donné tant qu’on n’a pas tout donné  » (ou un truc comme ça) du président Molinari. «  Allez les Girondins, à fond ! A fond les Girondins  » (avé le geste) du feu président Chaban-Delmas qui nous faisait bien marrer avec mes potes quand on était jeunes et surtout, le très complexe «  Dai ! dai !  » (Allez ! Allez !), que crient tous les Milanais (joueurs, entraîneurs, dirigeants, kinés, magasiniers…) avant chaque match dans le vestiaire après que le capitaine a posé sa main sur celle de son entraîneur et ainsi de suite. C’est simple et diablement efficace à ce qu’on m’a raconté. Comme le «  màs que un club  » du Barça. Tout est résumé en quatre mots.

 

24. Si votre média était une équipe, quel poste occuperiez-vous ?
Attaquant, mais pas buteur, j’étais trop nul au foot.

 

25. Quelle est votre célébration de but préférée ?
Quand un joueur embrasse le blason de son club scotché sur son cœur en courant en direction du public, histoire d’être sûr que tout le monde le voit. Le plus beau témoignage faux cul qui soit du foot moderne.

 

26. Quel est votre stade préféré ?
Le Chaudron, qui est à la France ce que Giuseppe-Meazza de San Siro est à l’Italie.

 

27. Votre occupation préférée en dehors du foot ?
Le cigare. Je préfère le fumer que le prendre. D’ailleurs, j’en fume un en répondant à votre questions.

 

28. Votre CSC préféré ?
Celui que j’ai mis lors d’un tournoi en Italie. C’est un des seuls buts que j’ai marqué dans ma longue carrière d’attaquant ventripotent et inoffensif.

 

29. Si vous n’étiez pas journaliste, dans quel corps officieriez vous ?
Dans celui, bien fait, qui voudrait m’accueillir.

 

Conclusion…

à qui voudriez-vous que ce questionnaire soit posé ?
A Marcel Proust. Ca lui aurait fait les pieds d’avoir répondu à un questionnaire.


Ajouter un commentaire :

Les messages sont modérés et pourront être supprimés si leur contenu ne respecte pas la charte du site RTSRADIO!




Partager cette actualité :