Recherche dans les actualités

Mots clés : Emission :
1 actualité(s) au total

Handball, LFH : La 16ème Journée vue par Mathieu !
dans la catégorie "Elle'Sport" le 06.03.2013

16ème journée de championnat de LFH, déterminante à plus d’un titre dans la course aux play-offs, une dernière chance pour Toulon de continuer de rêver, un match à gagner pour Mios pour valider la qualification, des enjeux pour les play downs, bref comme à chaque journée, un lot d’enjeux importants.

r3457_9_lfh-2.jpg

Journée démarrant ce vendredi soir du côté du Doubs, où Metz se déplaçait pour y affronter Besançon.

Le club messin voulait se reprendre après son élimination prématurée en coupe de la ligue, quant à Besançon, c’était l’occasion de se rapprocher de Toulon pour tenter de leur ravir la 7ème place.

Un match qui démarrait fort du côté des deux équipes. Ce fut pourtant l’équipe doubiste qui tirait les marrons du feu pour se détacher quelque peu au score, 10-7 à la 20ème, avant de se faire rattraper pour basculer à 15 partout à la pause.

Au retour des vestiaires, on repart comme au début du match, une entame serrée, deux équipes se rendant coup pour coups jusqu’à la 16ème minute. Moment choisie par Metz pour doucement faire son écart, et pour avoir un maximum de 4 buts d’avance, écart qui sera le même à la fin du match.

Le score 28-24 en faveur de Metz paraît flatteur tant Metz aura été contrarié par Besançon.

Metz confirme donc sa 1ère place, et rencontrera son dauphin mardi, avant de s’envoler en Russie samedi. Besançon perd et peut voir Dijon recoller.

Côté statistiques : on remarquera le match presque parfait de Popovic à 9/13 côté Besançon, du côté messin Liscevic sauve la maison avec un 6/7

.

Suite la journée ce samedi avec tous les autres matches, à commencer par la rencontre télévisée entre Dijon et Issy Paris, rencontre entre une équipe dijonnaise et une équipe parisienne qui se sont rencontrées il y a quelques jours lors de la coupe de la ligue.

Un match qui démarrait doucement, les défenses, les gardiennes avaient le dessus sur les attaques un peu trop timides, ou qui balbutiaient leur handball en attaque, si bien que le score était de 11-9 à la mi-temps en faveur d’Issy Paris.

Au retour des vestiaires, même chose dans ce match, aucune des deux équipes n’arrivaient à faire un écart significatif pour se mettre à l’abri. Issy a bien compté deux fois 2 buts d’avance mais trop peu pour pouvoir penser gagner ce match.

A la 23ème minute, tournant du match, car c’est le moment choisi par Dijon pour passer devant 19-18, puis accroître petit à petit l’écart pour le porter à 3 buts, écart suffisant pour remporter le match d’une courte tête 23-22 face à Issy

L’anecdote de ce match est que c’est exactement sur ce même score que Dijon a été battu par Issy en quarts à Paris lors de la coupe de la Ligue.

Côté statistiques : on remarquera la jolie performance de Marie François auteur d'un 5/8 côté Dijon, et côté Issy une nouvelle bonne partie d’Armelle Attingré avec 14 parades.

.

Dans le Loiret, Fleury avait troqué sa petite salle Albert Auger pour aller jouer au palais des sports d’Orléans pour y recevoir Toulon.

Fleury toujours deuxième va rechercher d’ici la demi-finale de play offs à se préparer pour répondre présent le jour j, tandis que Toulon a en mémoire surtout la coupe de France et l’objectif de retourner encore à Bercy.

Match pris par le bon bout d’entrée de jeu par la formation du Loiret, qui en 20 minutes fera l’écart pour mener 11-3, moment choisi par Thierry Vincent pour prendre un temps mort qui sera quelque peu bénéfique, car ses filles remonteront un peu mais seront distancées de 7 buts à la pause.

Au retour des vestiaires, Fleury passe en mode gestion, l’écart restera tel qu’il était à la pause à savoir 7 buts en faveur de l’équipe du Loiret qui s’impose, et pourra se tourner sans pression pour sa rencontre à Metz mardi.

Côté statistiques : l’habituelle Manon Houette auteur de 12 buts.

.

Dans le Gard, Nîmes de retour dans son antre parnassienne, recevait Nice pour continuer à surfer sur cette vague impressionnante (mis à part la défaite contre Issy en finale de coupe de la Ligue et une défaite face à Metz cette équipe reste sur une série de victoires impressionnante).

Un match que l’on aurait pu croire déséquilibré, tant Nîmes marche sur l’eau, mais c’était sans compter sur Nice, qui tenait tête aux nîmoises sur la première mi-temps, ne se laissant jamais distancer, et basculant avec un seul but d’écart à la mi-temps 15-14.

Au retour des vestiaires, même scénario Nice arrivait à tenir, jusqu’au moment où Nîmes arriva à faire la différence et enfin se détacher progressivement.

L’écart montera jusqu’à 6 buts d’avance pour Nîmes, pour au final n’être que de 4 buts, 31-27 au final pour Nîmes qui est accroché à sa 3ème place.

Côté statistiques : à noter encore une fois une très belle performance collective de Nîmes, et du côté niçois une bonne performance de Grubstrom dans les buts.

.

Dernier match en Gironde avec la revanche du dernier quart de finale de la coupe de la Ligue entre Mios et Le Havre (c’était aussi l’occasion pour Mios de valider sa qualification en play offs).

Un match qui avait du mal à se lancer entre ses deux équipes, Mios prit tout de même le meilleur départ dans ce match pour mener assez vite 6-2 ce qui précipitait le premier temps mort havrais au bout de 14 min, temps mort qui aura eu la conséquence de réveiller les havraises recollant au score, et se retrouvant simplement menées d’un but à la mi-temps 13-12.

La deuxième mi-temps voyait une nouvelle fois Mios prendre un meilleur départ pour se détacher, avant de voir les havraises recoller pour passer enfin devant à 23-21 à la 46ème minute. Un match qui continuait à être serré, aucune des deux équipes ne parvenant à prendre un avantage déterminant sur l’autre.

Deux pénalties sifflés en la faveur de Mios faisaient basculer le match 28-26, restait alors 2 minutes à jouer, l’écart semblait irrattrapable, il le sera.

Le score sera le même que celui du match aller, 29-27, qualifiant ainsi Mios et Le Havre en play offs (qui bénéficiaient de la défaite de Toulon).

Côté statistiques : on retiendra la belle performance de Julie Foggea avec 18 arrêts, et côté havrais le match plein d’Ana de Sousa 10/17 mais aussi des passes décisives, des fautes provoquées..

.

Cette 16ème journée aura donc été celle qui permet officiellement de connaître les 6 qualifiés en play offs.

Metz restera premier de la saison régulière, Fleury deuxième, Nîmes troisième.

L’ordre pour les places 4, 5, 6 reste à déterminer.

Le Havre actuellement 4ème ne possède ni le point average sur Issy ni sur Mios

Mios possède le point average sur Issy et sur Le Havre

Issy possède le point average sur Le Havre

En cas d’égalité a trois Mios finirait 4ème, Issy 5ème, Le Havre 6ème…mais tout cela n’est que pure spéculation pour le moment

Il reste deux journées à jouer, journées qui permettront d’en savoir plus.

.

Pour les play downs

Toulon reste 7ème, Dijon est passé 8ème, Besançon 9ème, Nice dernier

.

Suite du feuilleton LFH dès mardi avec les matches des clubs jouant la coupe d’Europe, les autres jouant le week end prochain.

Puis la dernière journée de saison régulière se déroulera le 30 mars après la Golden League et les rassemblements des sélections nationales.

 


Ajouter un commentaire :

Les messages sont modérés et pourront être supprimés si leur contenu ne respecte pas la charte du site RTSRADIO!




Partager cette actualité :