Recherche dans les actualités

Mots clés : Emission :
1 actualité(s) au total

Biathlon, CDM : A une balle près...
dans la catégorie "Elle'Sport" le 16.03.2013

9ème étape de la Coupe du Monde de biathlon du côté des plaines de Sibérie et de Khanty-Mansiysk. Jour de Poursuite, avec de bons espoirs côté tricolore pour Marie Dorin et Anais Bescond qui étaient bien placées en embuscade après le Sprint de jeudi...

r3576_9_marie_dorin1-2.jpg

Jour de poursuite en Sibérie, et après la « surprise » Soukalova lors du sprint, Tora Berger et les meilleures biathlètes de la planète avaient à coeur de redorer leur blason. Même philosophie du côté tricolore, ou les filles étaient en embuscade, et pouvaient espérer de belles choses.

.

On l'a dit, la tchèque Gabriela Soukalova allait avoir fort à faire pour espérer conserver sa première place acquise jeudi. La poursuite de 10km était parsemée de dangers pour elle, mais au final, il n'en sera rien, et même après une faute lors de son dernier passage au tir couché, et une faute supplémentaire lors de son dernier passage au tir debout, la tchèque ayant creusé les écarts lors du sprint, allait conserver son bien. Le dossard numéro 1, sur la plus haute marche du podium, quoi de plus logique me direz-vous. Logique, oui et non, car normalement, le dossard 1, est propriété affichée de Tora Berger.

.

Et Tora Berger dans tout cela?

.

Ne jouons pas « Ou est Charly » trop longtemps, Tora Berger parti avec la dossard 8 après un Sprint en mode « baba cool », la norvégienne a tranquillement fait son retard, et cela, malgré une faute lors de son premier passage aux tirs. Une faute au tir, et bientôt une deuxième sur son dernier passage au tir debout. A l'aise dans son ski, la championne du monde, sans vraiment forcer son talent, termine sur le podium à la troisième place, à 14sec8 de la tchèque.

.

Et les françaises dans tout cela?

.

J'y arrive, j'y arrive. On le sais, au départ de la poursuite, Anais Bescond était 9ème, et Marie Dorin 18ème. Un handicap loin d'être insurmontable pour les bleues, qui finalement n'auront pas manqué le podium de grand chose. Commençons par Anaïs Bescond, parti dans le Top10, qui d'entrée de jeu gangrènait ses chances de réussite, ratant une cible lors de son premier passage au tir couché. Une petite faute handicapante, qui voyait Anais Bescond ratait à nouveau la cible lors de son premier passage aux tirs debouts. Deux fautes, et un ski hésitant auront eu raisons de ses espoirs de podium, mais malgré cela, cette dernière limite la casse et fait même mieux, conservant son Top10, et terminant comme elle avait commencé, à savoir 9ème. Jolie performance, bravo Anaïs.

.

Du côté de Marie Dorin Habert, les choses étaient simples. Il allait falloir être à la fois précise et très efficace en ski. Après ses deux premiers passages aux tirs couchés, l'espoir était là. La boite se rapprochait à grands coups de skis, et Marie Dorin n'avait jamais été aussi impressionnante cette saison sur la piste (Elle fera d'ailleurs le meilleur temps sur la seule partie ski). Une boite qui se rapproche, la pression qui augmente, et.... l'erreur de trop. Une erreur sur le premier passage au tir debout, et déjà le podium s'éloignait pour quelques secondes. Une seule erreur pour une Marie Dorin qui terminera finalement 4ème de cette poursuite, comblant un retard de 14 places, à moins de 7sec de Tora Berger, et à 21sec de la gagnante du jour. Rageant. Encore une 4ème place pour la lyonnaise qui décidément aura été la meilleure française cette saison, et qui aura beaucoup manqué de chances.

.

Marine Bolliet, troisième française engagée aujourd'hui partait de loin, de très loin. Parti avec le dossard 51, cette dernière n'avait que pour seul espoir de remonter au classement. Après un parcours quasi sans fautes, auréolé d'un excellent 19/20 aux tirs (Petite erreur sur le dernier passage au tir), la chambérienne a réussi en partie son pari, terminant au final 33ème à 3min49sec de la tête de course.

.

Dernière tricolore engagée avec Sophie Boilley qui elle aussi partait de loin. Partie avec la dossard 40, Sophie Boilley a connu une poursuite plus que galère, ratant des balles sur tous ces passages sur le pas de tirs, terminant avec un tout petit 14/20. Au final, la tricolore aura perdu du terrain en voulant tenter le tout pour le tout, et finira à plus de 6min de la vainqueur, en 48ème position.

.

Finalement, la journée aura été plutôt bonne pour les Bleues, puisque Marie Dorin Habert et Anais Bescond auront toutes les deux terminé dans le Top 10, ce qui est en soit une performance incroyable. Bravo donc aux filles, et à l'ensemble de la délégation qui a fait preuve de beaucoup d'envie sur cette poursuite, quiet à prendre beaucoup de risques pour y parvenir. Place demain à la Mass Start, à partir de 10h30.


Ajouter un commentaire :

Les messages sont modérés et pourront être supprimés si leur contenu ne respecte pas la charte du site RTSRADIO!




Partager cette actualité :