Recherche dans les actualités

Mots clés : Emission :
1 actualité(s) au total

LDC – 8' de finale : Les derniers résultats
dans la catégorie "Hand Day" le 18.03.2013

 

Suite et fin des 8' de finale aller avec les succès « logiques » de Barcelone et Veszprem. Kielce et Flensburg restent quant à eux en bonne position pour rejoindre les quarts et tout reste ouvert entre Madrid et Berlin.

 

Barcelone tient son rang

 


 

 

Les catalans qui partaient largement favoris devant les danois de Silkeborg s'assurent le +6 avant le retour au palau blaugrana (32-26).

Rasmus Lauge (futur kieler) et les danois feront bonne figure devant l'ex champion d'Europe en recollant en première période (11-11) et avec seulement 2 buts de retard dans la seconde (23-25). Barcelone ne gâche pas avec Danijel Saric qui ferme la boutique, Rutenka, le gaucher Gurbindo et le pivot danois Jesper Nöddesbo se chargent de redonner l'avantage aux espagnols pour s'assurer un bon matelas histoire de passer un 8' de finale retour quelque peu plus tranquille.

 

Kielce conserve toutes ses chances

 

Il aura fallu attendre les 8' de finale pour assister au premier revers du champion de Pologne qui s'incline d'une courte tête en Hongrie face au Pick Szeged (25-26). Ce revers laisse toutes ses chances au Targi Kielce d'inverser ce petit but d'écart pour le retour chez lui. Côté magyar on peut s'en vouloir de ce « petit » succès au vu de la débauche d'énergie face aux hommes de Bogdan Wenta. En fin de match après une superbe séquence défensive avec un Mikler omniprésent, Szeged prenait enfin le large (26-21). Insuffisant pour empêcher les polonais de recoller et de finir raisonnablement à une longueur derrière.

 

 

Pas si simple pour Veszprem

 

Victoire en Espagne pour le champion de Hongrie, mais il aura fallu que la bande de Laszlo Nagy (7 buts) s'emploient pour finir avec cette rencontre avec 3 buts de mieux (23-20). Léon qui en plus de recevoir l'un des grands favoris de la compétition perdait encore un de ses cadres (Borges parti vers Montpellier) n'avait que son courage et une volonté de bien figurer devant son public à offrir face aux magyars.

Sans pression, les espagnols se battent sur chaque ballon et il faudra une baisse de régime des hommes de Cadenas pour que Veszprem ne puisse enfin concrétiser ses occasions (11-8). On sentait cette équipe de Léon archi motivé et ses efforts paient de retour de la pause avec une défense qui gène les artilleurs hongrois et Gutierrez puis Campos se font lever la salle (19-19). Malheureusement l'exploit n'aura pas lieu avec un 4/1 décisif pour Veszprem initié par Chema Rodiguez et Gulyas qui sonne le glas pour Léon.

 

Flensburg imite Hambourg

 

Tout comme le HSV, les joueurs de Flesnburg-Handewitt remportent leur 8' de finale aller loin de leurs bases du côté de Velenje (28-25).

Face aux slovènes, le gardien suédois Mathias Andersson sera décisif

(17 arrêts) car les slaves n'étaient pas loin de bousculer cette équipe de Flensburg. Les futurs héraultais : Gaber et Dolenec se sont montrés une nouvelle fois très inspirés avec 9 et 5 buts pour les « recrues » du MAHB et sans oublier le prochain joueur du PSG Fahrudin Melic (5). Butant sur Andersson et ne pouvant arrêter l'islandais Gustafsson (7 buts), les slovènes réduiront le score en fin de match pour recoller à -3. Seulement il faudra un réel exploit pour Velenje dans la salle de Flensburg qui peut enfin retrouver les quarts de finale de la ligue des champions ce qui n'était plus arrivé depuis quelques temps déjà.

 

 

Madrid et Berlin se neutralisent

 


 

 

On en terminait ce dimanche avec le choc entre l'Atletico Madrid qui recevait les renards de Berlin dans une rencontre qui tiendra toutes ses promesses. Les madrilènes alignaient presque leur équipe type mis à part les absences de Xavier Barachet et du gardien bosnien Sabanovic, mais le capitaine José Javier Hombrados faisait son grand retour. Côté allemand le polonais Jaszka manquait à l'appel (appendicite). Une première période toute à l'avantage de Madrid qui se repose sur les nombreux arrêts de Magnus Dahl et sur l'efficacité de Canellas et d'Aguinagalde (8-4) puis (13-10). Changement de physionomie de retour sur le parquet avec l'arrière ibère Iker Romero qui fera mal à ses compatriotes (9 buts) tout comme le nouvel international germanique Pevnov (6 buts). Moins de sérénité pour les madrilènes qui compteront encore une avance de 2 buts (29-27) avant d'assister à l'égalisation berlinoise qui scelle cette affiche des 8'

de finale (29-29). Tout reste donc ouvert avec un petit avantage pour les allemands pour le match retour à domicile.

 

 

 

 

Sébastien Ribstein


Ajouter un commentaire :

Les messages sont modérés et pourront être supprimés si leur contenu ne respecte pas la charte du site RTSRADIO!




Partager cette actualité :