Recherche dans les actualités

Mots clés : Emission :
1 actualité(s) au total

Football, Déclaration : "Qu'elles s'occupent de leurs casseroles et puis ça ira beaucoup mieux"
dans la catégorie "Elle'Sport" le 25.03.2013

On peut être le numéro 2 du club de Football Féminin N°1 au monde est avoir des propos malheureux, n'est ce pas Mr Lacombe..

r3661_9_ol-2.jpg

 

On peut être le « sous chef » de la meilleure brigade de France et du Monde en matière de Football Féminin et avoir des propos plus que malheureux.

.

En effet, Bernard Lacombe (sous-chef du chef Aulas), semble avoir franchi la ligne rouge et le temps de cuisson aujourd'hui, de part des propos qu'il a tenu à l'occasion de l'une des émissions de RMC à laquelle il était invité. Un programme durant lequel il devait répondre à une auditrice (sorte de cliente mécontente et qui le dit haut et fort), qui réclamait la mise sur le banc de Karim Benzema (ex-patissier de la cuisine de Gerland), ex-idole de l'enceinte lyonnaise, et en manque de réussite actuellement.

.

Une fois la réclamation sus dites faites (par notre critique gastro-footballistique d'un soir), la réaction ne sait pas faite attendre, et malheureusement, on peut être à la demi tête du meilleur club de Football Féminin du monde et avoir son « chef » Président tout juste étoilé en qualité de leader du football féminin Européen, personne n'est à l'abri d'une erreur de communication. Le « Sous chef » Bernard Lacombe en a fait l'amère expérience aujourd'hui en apportant l'auditrice sus nommée la réponse suivante :

.

«Je ne discute pas avec les femmes de football. Je le dis parce que c'est mon caractère. C'est comme ça. Qu'elles s'occupent de leurs casseroles et puis ça ira beaucoup mieux» .

.

Il faut avouer que la question de l'auditrice avait de quoi irriter Mr Lacombe, grand défenseur de l'ex idole de Gerland (roi de la pâte à choux et des poires à la beaujolaise), car celle ci ni allait pas par quatre chemins : « Karim Benzema est une grosse blague, il n'a pas marqué depuis juin 2012. Il n'a pas chanté “La Marseillaise” et n'est pas représentatif d'un Bleu»

.

Bref, une question passionnée (digne des plus grandes critiques gastronomique), qui a engendré une réponse malheureuse, et c'est toute la Brigade qui se voit affubler de l'étiquette de « misogyne ». De grâce, ne cherchons pas à jeter l'opprobre sur le premier venu, cela ne mène et ne mènera à rien, et les plats n'en seront pas meilleurs. Maintenant, « Oui », les mots ont été malheureux, mais à Elles'Sport nous tentons à croire qu'un homme qui a aidé à faire grimper le football féminin de son club jusqu'au plus haut niveau mondial, n'est pas à taxer de misogynie, ou alors, c'est que nous ne comprenons plus rien à la politique du football féminin et plus largement du football actuelle à moins que pour avoir voix au chapitre, il ne faille être une femme sur le terrain et non en tribunes.

.

 

Alors comme dans toute bonnes polémiques, beaucoup y vont de leurs sages paroles pour tantôt dénaturer les propos, tantôt pour les extrapoler. Bref, c'est le « Big Bazar », version « cacophonie pour deux canards » qui ait de mise. L'entourage du « vandale des cuisines », « nostalgique des émissions de Maïté et Joël Robluchon », est immédiatement sondé, et il s'en faut de peu pour que l'on se réponde par communiqués interposés, quiet à complètement occulter le monde du Sport dont est pourtant issu le « sous-chef » Lacombe.

.

C'est donc en toute logique que le « chef de salle » Patrice Lair a été interrogé, et appelé à témoigner contre cette phrase malheureuse, avant son vol pour Malmö (ah oui, c'est vrai, les filles jouent un Quart de finale retour de la Ligue des Champions dans 24h..). Patrice Lair qui ne s'est pas démonté, et qui malgré tout a accepté bon gré mal gré de commenter les propos de l'un de ses dirigeants :

.

« Je suis très déçu. Il n’a pas le droit de dire ça. On se demande si on appartient au même club. Ça fait trois ans que je suis à l’OL et j’ai toujours respecté le travail des garçons. Nous sommes dans une institution et on se doit de tirer le club vers le haut. Ce n’est pas avec ce genre de déclarations qu’on va y arriver. Et ce n’est pas comme ça qu’on va faire évoluer le football féminin. C’est un manque de respect pour le travail du président et pour l’investissement des filles » avant de rassurer tout le monde sur l'état d'esprit de ses joueuses après de telles déclarations, « cela leur passe au-dessus de la tête. »

.

Vous l'aurez compris, dans la cuisine du Chef Aulas, et bien que le « sous chef » Lacombe se soit mélangé les pinceaux, et ait inversé le dictionnaire de la Langue Française avec le dictionnaire des termes de cuisines, cela n'a pas affecté plus que cela la brigade, et cette dernière continue sa « popote » sans se soucier du reste. Après tout, c'est à la fin de la cuisson que le plat se déguste, et la brigade lyonnaise a bien d'autres plats à fouetter actuellement que cette mauvaise préparation de soufflé au fromage, qui, de toutes façons, finira indubitablement par s'effondrer.

.

Allez, bon appétit à tous !


Ajouter un commentaire :

Les messages sont modérés et pourront être supprimés si leur contenu ne respecte pas la charte du site RTSRADIO!




Partager cette actualité :