Recherche dans les actualités

Mots clés : Emission :
1 actualité(s) au total

Voile, Solitaire du Figaro : Une nuit agitée, et un danger omniprésent...
dans la catégorie "Elle'Sport" le 04.06.2013

Mardi 04 Juin, troisième jour en mer pour les 41 skippers de la Solitaire du Figaro. Deuxième nuit à bord des bateaux pour nos marins, et une seconde nuit qui n'a pas été de tout repos.

r4205_9_capt__h115919_001-2.jpg

Nous avions laissé hier soir au dernier pointage (19h), Claire Pruvot (« Port de Caen/Ouistreham », « Conseil Général du Calvados »), dans le Top30, et plus précisément en 27ème position du classement général. La bizuth semblait bien dans sa course, à quelques encablures des leaders, et à la bataille pour le podium des Bizuths.

Aujourd'hui, nous retrouvons donc la suite des aventures de Claire Pruvot, après une seconde nuit en mer, et dans des conditions moins sympathiques que la nuit précédente, avec notamment en point de mire, le Cap Finisterre au petit matin.

 

Des conditions moins sympathiques donc, en raison notamment de vents frais, d'une multitude de petits bateaux de pêche, etc. La vigilance est de mise donc sur les bateaux, et cela n'est pas fait pour calmer les nerfs et diminuer la fatigue qui commence à pointer le bout de son nez sur les organismes.

 

A 5h ce matin, peu de skippers ont pu répondre aux appels radios de la direction de course, et pour cause, les conditions de course étaient loin d'être idéales, et c'est sur le fil du rasoir et dans une tension nerveuse extrême, que les skippers tentaient de se frayer un passage sur l'eau, et tentaient surtout d'éviter la casse. Beaucoup de « bobos » à signaler au niveau matériel ce matin, entre les spis à l'eau et les soucis de coques.

Au niveau du classement, il faut l'avouer, bien peu de marins cherchaient à creuser les écarts ou « faire la course », le but étant avant tout de préserver le matériel, et de se montrer prudent pour éviter toutes formes de déconvenues. Malgré cela, un pointage a bien eu lieu, et à ce jeu là, c'est Yann Elies qui emmenait la flotte vers Porto, devant Armel Le Cléach et Michel Desjoyaux. Claire Pruvot de son côté, avait opté pour la prudence, et légèrement « glissé » au Classement Général, pointant désormais en 29ème position, avec une vitesse nocturne à quasiment 10 nœuds, et se situant à 12.52 milles marins de Yann Elies. Vous l'avez compris, la nuit n'aura pas été de tout repos, et il aura fallu jouer les équilibristes sous la lune pour continuer d'avancer tout en évitant les problèmes.

 

C'est donc à 8h du matin que nous retrouvons notre flotte, et plus particulièrement Claire Pruvot, à l'occasion du pointage officiel. Autant le dire tout de suite, depuis 5h, les choses ont pas mal changé niveau classement, ce qui démontre si besoin était, que les skippers sont dans un mouchoir de poche, et que cette première étape est très disputée, que l'on soit aguerri ou non.

Après avoir pu admirer un superbe lever du soleil, mettant en valeur les paysages du large espagnol, les skippers ont continué leur bagarre avec Éole, et la liste des bobos n'a cessé de croître du côté du PC Sécurité. Fort heureusement, peu avant le pointage, les vents ont commencé à bien se calmer, passant de 35 à 15 nœuds, et donnant un peu de répit à nos vaillants marins.

Côté classement, comme annoncé en préambule de ce pointage, les choses ont pas mal bougé, puisque c'est désormais Michel Desjoyaux (TBS) qui emmène la flotte tandis que Yann Elies a reculé en 5ème position, et que Armel Le Cléach a lui glissé en 11ème place. Claire Pruvot de son côté reste sur sa ligne de conduite, et reste en mode « apprentissage », surfant à 10 nœuds de moyenne, et reculant plus ou moins au classement en fonction des vagues. Pointé en 30ème position, la trentenaire fait mieux que résister dans cette première étape, même si elle confiait ce matin à la direction de course, que les conditions étaient peu évidentes, et qu'il ne fallait pas relâcher sa vigilance :

 

« Je ne vais peut-être pas rester très longtemps parce qu'on a encore 35 nœuds de vent. Je viens de croiser un bateau qui n'est pas de la course, il y a des pêcheurs un peu partout… Il faut être vigilant et je n'ai pas de carto à l'extérieur donc je ne vais pas rester longtemps. Actuellement je suis sous petit spi, je suis à la barre en permanence, c'est pour ça que ce n'est pas terrible… »

 

Pour faire simple, la nuit et le lever du soleil ont été apocalyptiques pour des skippers obligés de jouer au chat et à la souris avec les pécheurs, de jongler avec la volonté d'Éole, et de préserver leur monture. Niveau classement, tout est possible pour l'ensemble de la flotte ou presque, et preuve si l'en est que les écarts sont très faibles, la remontée incroyable au classement de Xavier Macaire qui pointait en 31ème position hier soir, et qui ce matin figurait en 21ème position, pour finalement se retrouver dans le top 5 en milieu de matinée.

 

Dernier pointage du matin, celui de 11h, et là encore, les choses ont quelques peu évolué au niveau du classement. Les choix de voiles et de tracés ont engendré quelques bouleversements au classement, certain s'écartant un peu plus vers l'Ouest pour continuer à surfer sur des vents importants, tandis que certains pansent les bobos matériels, ou profite d'une accalmie de vent pour se reposer un peu et se détendre. En tête, Michel Desjoyaux qui avait fait la bonne opération de la nuit, se retrouve désormais en 20ème position, d'une flotte emmenée par Adrien Hardy.

De son côté, Claire reste sur la même ligne de conduite, termine de contourner la pointe Ouest de l'Espagne, et se prépare à descendre direction Porto.

Classée 32ème au dernier pointage officiel (11h), Claire Pruvot navigue actuellement à une vitesse de 10,2 nœuds, et reste à moins de 10 milles marins de la tête de course (9,65), prenant pour le moment le pari de rester entre les concurrents partis à l'Ouest pour profiter des vents, et ceux plus prudents ayant décidé de se rapprocher des côtes. Au classement Bizuth, Claire Pruvot est actuellement 5ème d'un classement emmené par Edmund Hill, et à moins de 6 milles marins de ce dernier.

 

Prochain point, en fin de journée après le pointage de 19h.

Interview de Claire Pruvot avant le départ :: http://www.rtsradio.fr/tous-les-articles/?item=4139

Résumé de la journée d'hier : http://www.rtsradio.fr/toutes-les-actualites/?item=4204

Résumé de la journée de départ : http://www.rtsradio.fr/toutes-les-actualites/?item=4192

 


Ajouter un commentaire :

Les messages sont modérés et pourront être supprimés si leur contenu ne respecte pas la charte du site RTSRADIO!




Partager cette actualité :