Recherche dans les actualités

Mots clés : Emission :
1 actualité(s) au total

Voile, Solitaire du Figaro : Le Calme après la tempête le Mardi 04 Juin..
dans la catégorie "Elle'Sport" le 04.06.2013

Journée « croisière » sur les eaux du Figaro après le tumulte de la nuit. L'heure est aux pansements pour les voiles et les navires, avant un emballement final demain à l'arrivée à Porto.

r4211_9_capt__h201555_001-2.jpg

Après une nuit ou les conditions climatiques faisaient penser aux pires films hollywoodiens, la matinée fut encore tendue, l'émotion de la nuit n'étant pas encore totalement retombée, et l'heure des comptes étant arrivée pour les skippers ayant eu quelques mésaventures matérielles. Fort heureusement, après le pointage de 11h le temps changea du tout au tout.

 

Le Cap Ortega maintenant passé, et le Cap Finisteere quasiment effacé, les vents ont chuté comme attendu, et les écarts dû aux diverses avaries pourraient bien être définitif à l'arrivée de cette première étape entre Bordeaux et Porto. Tous les coups sont jouables, et les écarts restent très faibles pour le peloton de skippers qui novices ou aguerris, restent dans le bon tempo et à quelques encablures les uns des autres.

 

On l'a dit ce matin lors du pointage de fin de matinée, Adrien Hardy menait la troupe vers le Portugal, et finalement, comme ce matin, la tête de course a encore changé entre 11h et 15h, puisque dorénavant la course était menée par Alexis Loison sur « Groupe Fiva ».

 

Et Claire Pruvot dans tout cela ? Et bien notre Claire, seule femme de la course rappelons-le, sur son bateau « Port de Caen/Ouistreham », « Conseil Général du Calvados », a bien abordé elle aussi cette fin de matinée et le virage espagnol, restant au sein de la meute, et pointant désormais au 28ème rang. Un Top 30 donc pour Claire, qui avançait alors à la vitesse de 7 nœuds, et qui il faut le signaler, était à ce moment là, la seconde skipper la plus rapide du Top 30 derrière Julien Villion (« Seixo Habitat »), qui avançait lui à 8.4 Noeuds, et se trouvait juste derrière notre trentenaire. Claire Pruvot qui au pointage de 15h, était 28ème, à 6.25 milles marins du leader Alexis Loison.

 

Un début d'après midi calme donc sur les côtes espagnoles, et qui peu à peu est devenu... très très calme. Une légère brise comme cadeau d’Éole, on est bien loin de 35 nœuds de la nuit passée. Alors automatiquement, quand le vent se fait absent, il est difficile de naviguer à la voile. Logique me direz-vous, mais le constat est de rigueur. Ainsi, les stratégies ont pu reprendre une fois l'émotion de la nuit effacée. Quand certains sont restés le long des tracés entre le grand large et la ligne des cargos, d'autres se sont déportés à l'Ouest pour profiter des vents du large. Pari gagnant pour les preneurs de risques, puisque la brise du tracé descendit un peu plus en intensité, et ressembla d'avantage à un souffle léger qu'à une vraie brise. Reclassement en vue dans le peloton, et le bal du classement n'a cessé d'évoluer dans un sens comme dans l'autre.

 

Vous le savez, les skippers sont censés arriver demain soir à Porto, mais la météo est devenue particulièrement incertaine sur les côtes espagnoles, et bien qu'il ne reste qu'une centaine de milles à combler, bien malin celui qui pourrait prédire le trio gagnant..Tout juste, les concurrents qui avaient fait le choix des côtes ont temporairement pu bénéficier d'une légère brise, alors que dans le même temps, ceux qui avaient avec bonheur mis le Cap à l'Ouest, ont vu leur avance fondre comme neige au soleil. Bref, personne ne sait ce qu'il va arriver, mais c'est aussi ça la beauté du Figaro.

 

Pour Claire Pruvot, l'après midi a lui aussi été calme, mais Claire n'est pas pour le moment resté en stand by tranquillement dans le peloton. En effet, cette dernière s'est montrée à ses rivaux, profitant de son expérience en match racing pour exploiter au mieux la moindre brise, le moindre souffle, le plus petit murmure. 28ème à 15h, Claire a fait mieux que se laisser porter par les vagues, puisque au pointage de 19h, et pour la toute première fois, notre skipper au féminin pointant son nez dans le Top 20, et plus exactement en 17ème position, à une allure de 4.2 nœuds (une vitesse semblable à la majorité de ses concurrents), et voguant à 4.38 milles marins du nouveau leader Jean Pierre Nicol (« Bernard Controls »). Un Top 20, et un podium chez les bizuths, car dans le classement des petits nouveaux, Claire qui avait glissé du podium ce matin, se retrouvait maintenant en seconde position, derrière Edmund Hill et avec un écart inférieur à 1 mille.

Bref, la journée fut plutôt calme pour nos skippers, un mal pour un bien après les émotions fortes de la nuit dernière. Au programme maintenant, les 100 derniers milles et l'arrivée à Porto prévue par les organisateurs pour demain après midi, à moins que Eole joue les malins et refuse d'alimenter les voiles en air. Pour Claire, on l'espère, l'objectif sera de garder ce classement et de rester sur le podium des bizuths. Réponse demain pour un prochain point sur cette première étape du Figaro entre Bordeaux et Porto.

 

Interview de Claire Pruvot avant le départ :: http://www.rtsradio.fr/tous-les-articles/?item=4139

Résumé de la Seconde Nuit : http://www.rtsradio.fr/toutes-les-actualites/?item=4206

Résumé de la seconde journée : http://www.rtsradio.fr/toutes-les-actualites/?item=4204

Résumé de la journée de départ : http://www.rtsradio.fr/toutes-les-actualites/?item=4192


Ajouter un commentaire :

Les messages sont modérés et pourront être supprimés si leur contenu ne respecte pas la charte du site RTSRADIO!




Partager cette actualité :