Recherche dans les actualités

Mots clés : Emission :
1 actualité(s) au total

Voile, Solitaire du Figaro : Retour en mer pour les skippers, et premier point de cette seconde étape..
dans la catégorie "Elle'Sport" le 08.06.2013

Fini le repos pourtant bien mérité, l'heure est maintenant à la seconde étape de cette solitaire, ralliant Porto à Gijon..

r4235_9_p1020377-copyright-fabien-delahaye-2.jpg

L'heure du repos est terminée. Retour sur les bateaux pour les 41 skippers de la Solitaire du Figaro, et bien entendu, Claire Pruvot (« Port de Caen/Ouistreham », « Conseil Général du Calvados »), ne fait pas exception à la règle.

 

De retour sur son bateau rose et blanc, notre trentenaire n'a pas quitté son éternel sourire au moment de reprendre la mer, direction l'Espagne.

C'est donc à 13h10 en ce samedi 08 Juin, que le coup de canon a été donné par les organisateurs, qui lançaient les concurrents dans une nouvelle course qui s'annonçaient plus que disputée. Une étape 2 raccourcie en raison d'un manque de vent, mais qui allait offrir aux skippers une ligne directe entre Porto et Gijon. Bref la bagarre promettait d'être au rendez-vous, et à ce petit jeu là, c'est Jérémy Beyou (« Maitre Coq ») qui allumait les premières mèches, virant en tête à la bouée de dégagement, après avoir fait le choix de partir au plus près des côtes pour se laisser porter par le courant du Douro, devant Yoann Richomme (« DLBC »), Adrien Hardy (« Agir Recouvrement »), Jean Pierre Nicol (« Bernard Controls »), Thierry Chabagny (« Gedimat ») et Sam Goodchild (« Shelterbox Disaster Relief »). Bref, un premier choix stratégique d'importance, qui permettait aux uns de montrer leurs voiles, tandis que les autres tachaient de ne pas (déjà?), se laisser distancer.

 

Après que Jeremy Beyou se soit imposé, comme lors de la première étape, à la bouée Radio France, toute la flotte se regroupait et filait à l'unisson vers le Cap Finisteere.

 

Un tir groupé donc, mais une flotte surtout à l'arrêt ou presque, la faute à un vent capricieux, rappelant les dernières heures de la première étape.

 

Et soudain le vent, l'orage, et les choix de course...

 

La météo l'avait annoncé, et pour une fois n'avait pas menti. L'orage pointait le bout de son nez, et avec lui un vent hasardeux, instable, poussant les concurrents à revoir leurs plans, et faire des choix déjà importants. Certains ont donc décidé de se dérouter vers l'Ouest en traversant au plus vite le front orageux pour aller chercher de l'air frais au large, tandis que d'autres, avaient choisi de se rapprocher des côtes pour y trouver un faux semblant d'abri. Entre ces deux choix, celui du tracé direct, un choix adopté par beaucoup, ce qui a offert un large panel de voiles sur environ 3 milles marins, entre les plus à l'Ouest, ceux du tracé direct, et les plus près des côtes portugaises...

 

Premier pointage officiel à 15h, et premières indications sur le classement général. Un classement à prendre avec des pincettes au vu des stratégies adoptées, qui a vu basculer en tête Adrien Hardy («  Agir Recouvrement »), à un souffle de Jérémy Beyou et Morgan Lagravière. Claire Pruvot de son côté, était à ce moment de la journée au sein de la flotte, avançant plutôt bien, à une vitesse de 5.5 noeuds, ce qui lui permettait de pointer à moins de 1 mille de Adrien Hardy. Belle performance en outre à mettre au profit d'un autre bizuth, à savoir Simon Troel, qui ensablé lors de la première étape, tentait le tout pour le tout dans ce second acte, et pointait à ce moment de la journée, en 6ème position, à 0.47 milles marins du leader.

 

De premières heures de courses prudentes, bien que sur un bon rythme, qui ont permis aux skippers de se dégourdir les jambes après ces 3 jours à terre. Place maintenant aux premiers coups de butoirs orageux, et aux premiers exercices de voltiges, car les organisateurs avaient prévenu, la nuit allait être mauvaise, humide, et particulièrement instable.

 

Des choix importants comme on l'a vu, et un front orageux qui finalement aura plus ou moins fait « pshitt ». Ceux comme Jérémy Beyou parti au large trouver un peu plus d'air, se sont retrouvés un peu plus en retrait lors du pointage de 19h, tandis que les plus fidèles au tracé direct, ont vu leur nom s'afficher en haut des feuilles de marques. C'est le cas notamment pour Gildas Morvan (« Cercle Vert »), qui pointait en tête au pointage de 19h, comptant une demi voile d'avance sur Adrien Hardy. Concernant Jérémy Beyou, se dernier voyait le classement s'éloigner, pointant désormais en 17ème position, à 1.58 milles d'un leader inattendu.

 

Et Claire Pruvot dans tout cela?

 

De son côté, Claire Pruvot (« Port de Caen/Ouistreham », « Conseil Général du Calvados »), n'est pas restée inactive, loin s'en faut. Voguant entre les deux fronts de course, Claire poursuivait sa route à une jolie vitesse de 6.5 noeuds, ce qui en faisait l'une des plus rapides de la flotte, dans le sillage d'un certain Yann Elies. Avouons qu'avoir Yann Elies comme « lièvre » est un bon choix pour Claire, ce dernier ayant largement prouvé lors de l'étape 1 qu'il avait les capacités de créer la surprise et de défier les éléments avec brio. A 0.40 milles marin du vainqueur de Porto, Claire Pruvot faisait pour le moment une course « intelligente », devant Jackson Boutell (le leader Bizuth, 27ème à 0.54mm de Claire), jouant à fond ses chances.

 

Pointant à 2.01 mm de Gildas Morvan (leader), la seule femme engagée sur cette Solitaire semble pour le moment dans le bon groupe, légèrement devant Armel Le Cléach, et dans le sillage de Jérémy Beyou et Yann Elies. Bref, du lourd, du très lourd juste devant et juste derrière Claire. Un choix qui finalement pourrait s'avérer être le meilleur, d'autant que la nuit qui tombe, promet d'ors et déjà d'être calme, avec peu de visibilité, l'occasion de creuser peut être de bon écarts, avant le passage du Cap Finisteere demain midi. Il risque d'y avoir du « sport » cette nuit le long des côtes portugaises, et pas sûr que nos skippers aient cette fois ci le temps de jouer au schmilblick sur les ondes de la VHF.

 

Prochain point d'information, demain en fin de matinée, après le pointage de 11h.

 

Précédents articles sur la Solitaire du Figaro :

 

Après le repos, place à la seconde étape : http://www.rtsradio.fr/toutes-les-actualites/?item=4231

Fin de la première étape, et arrivée à Porto : http://www.rtsradio.fr/toutes-les-actualites/?item=4218

Résumé de la dernière nuit ainsi que de la dernière journée de l'étape 1 : http://www.rtsradio.fr/toutes-les-actualites/?item=4212

Interview de Claire Pruvot avant le départ :: http://www.rtsradio.fr/tous-les-articles/?item=4139

Résumé de la Seconde Nuit : http://www.rtsradio.fr/toutes-les-actualites/?item=4206

Résumé de la seconde journée : http://www.rtsradio.fr/toutes-les-actualites/?item=4204

Résumé de la journée de départ : http://www.rtsradio.fr/toutes-les-actualites/?item=4192

Site officiel de Claire Pruvot : http://www.clairepruvot.com/

 

 


Ajouter un commentaire :

Les messages sont modérés et pourront être supprimés si leur contenu ne respecte pas la charte du site RTSRADIO!




Partager cette actualité :