Recherche dans les actualités

Mots clés : Emission :
1 actualité(s) au total

Handball Féminine : Krumbholz est-il en danger ?
dans la catégorie "Hand Day" le 09.06.2013

 

Les Bleues, double vice-championnes du monde en titre, jouent leur place au prochain Mondial, dimanche, en Croatie. Après leur résultat nul à l’aller (18-18), les Bleues devront réaliser l’exploit pour se qualifier. En cas d’échec, le poste d’Olivier Krumbholz pourrait être remis en question…

 

 

 

Olivier Krumbholz et les Bleues vont-ils inverser la tendance ? (Maxppp)

 

"Il mérite autre chose que cela." Interrogé sur un éventuel départ d’Olivier Krumbholz, si l’équipe de France ne se qualifiait pas pour le prochain Mondial, en décembre prochain en Serbie, Daniel Costantini reste prudent. "On ne sait jamais ce qu’il peut se passer à la Fédé, note l’ancien sélectionneur. Mais s’il venait à partir comme ça, ce serait par une porte dérobée, ce ne serait pas mérité." Reste que la menace reste là, après le miraculeux match nul acquis lors du barrage aller, à Montbéliard (18-18), et ce match retour de tous les dangers, prévu dimanche, à Umag. En cas de défaite, les vice-championnes du monde ne verraient alors pas la Serbie, un troisième échec de rang après les Jeux Olympiques, et le dernier Euro.

 

De quoi remettre en cause l’avenir d’un Olivier Krumbholz, à la tête des Bleues depuis 1998 ? En décembre dernier, Philippe Bana, le DTN, avait balayé cette possibilité. "Chez nous, les entraîneurs, c’est tout sauf des Kleeenex ou des fusibles. En France, on a plutôt l’idée du bon vin qui vieillit. C’est pourquoi Daniel Constantini a passé 14 ans, Claude Onesta, c’est la même chose. Mettre la responsabilité sur les fusibles, ce n’est pas handballistique, avait-il lancé, sur Ma Chaîne Sport, avant toutefois de prévenir. En 2013, il faudra aller au Mondial, c’est impératif. Il faudra y faire un bon résultat."

 

Une qualification qui passe par un résultat positif en terres croates. "Quand on a vu le match aller, on a vu une équipe de France complètement à côté de ses pompes en première période, mais on a aussi vu une équipe croate monocorde, n’ayant pas des vertus offensives extraordinaires, note Costantini. Moi j’ai encore de l’espoir, ce n’est pas 50-50 mais 60-40 pour la Croatie. Mais si Krumbholz a un peu de culot, il est capable de brouiller les cartes." Un coup de bluff qui pourrait venir d’un replacement de Siraba Dembélé au poste d’arrière gauche. "On a personne au poste d’arrière gauche, ce serait peut-être une manière de faire perdre leur latin aux Croates". Et du même coup sauver sa tête ?

 

 

Source :    http://sports.orange.fr

 


Ajouter un commentaire :

Les messages sont modérés et pourront être supprimés si leur contenu ne respecte pas la charte du site RTSRADIO!




Partager cette actualité :