Recherche dans les actualités

Mots clés : Emission :
1 actualité(s) au total

Handball, EDF : La réaction de Nina Kanto sur le départ de Olivier Krumbholz!
dans la catégorie "Elle'Sport" le 11.06.2013

Réactions de Nina Kanto, Olivier Krumbholz, Philippe Bana et Alain Portes sur le remplacement du sélectionneur de l'Equipe de France de Handball féminin.

r4249_9_capt__h211036_001-2.jpg

Les dernières heures ont été mouvementées dans le microcosme du Handball Féminin tricolore, suite à la mise sur la touche de Olivier Krumbholz, au lendemain de la qualification des femmes de défis pour les prochains mondiaux.

 

Une décision fédérale lourde de sens pour le collectif tricolore, qui a bien du mal ce soir à trouver les mots après une telle décision. Il faut avouer que l'intégralité des joueuses de l'Equipe de France, ont été lancées au niveau International par ce dernier, et que les plus grandes ligne du Palmarès du Handball féminin tricolore sont à mettre à son crédit.

 

Malgré cela, Nina Kanto, capitaine du Metz Handball et joueuse emblématique de l'Equipe de France de Handball, a accepté de nous livrer son avis sur cette décision :

 

Nina Kanto (Capitaine du Metz Handball) :

 

« Je ressens beaucoup d'émotions aujourd'hui. Il y a 48h on fêtait tous ensemble une qualification pour le prochain mondial, et ce soir...ça casse un peu l'ambiance. Olivier aurait mérité une meilleure sortie, un départ avec les honneurs. Là on a un sentiment de manque, et il faut avouer que, au vu de son Palmarès, il le méritait vraiment. Nous sommes toutes là grâce à lui aujourd'hui, moi la première, et je n'oublie pas que c'est lui qui m'a donné ma chance en équipe de France, et lui aussi qui m'a ouvert de nouveau la porte du Groupe France après ma grossesse. C'est un vrai ascenseur émotionnel que nous ressentons en réalité. Si le Handball féminin français en est là aujourd'hui, c'est aussi grâce à lui, qui, quoi l'on en dise, est un fin stratège et un bon pédagogue. Cette décision est incompréhensible au vu du contexte. Si son départ avait eu lieu après les Jeux Olympiques ou l'Euro, on aurait plus « facilement » compris, mais là, ça casse la dynamique d'un groupe qui repartait de l'avant. Alors, on nous dit que l'on veut préparer l'avenir et notamment les Jeux de Rio, ce qui en soit est une bonne chose, mais il ne faut pas pour autant oublier les mondiaux l'Hiver prochain, car nous aurons là aussi un vrai rôle à jouer. Après Alain Portes est un très bon entraîneur, il l'a prouvé par le passé à Nimes, et l'a prouvé encore récemment avec le superbe travail qu'il a réalisé en Tunisie. Je sais que c'est quelqu'un de bien, tout comme Olivier. Aujourd'hui, forcément je suis un peu choquée, comme beaucoup, car on ne vire pas un mauvais coach, on change de stratégie...Je tiens donc à remercier Olivier pour tout ce qu'il a fait pour le Handball féminin français, et tout ce qu'il a pu apporter au fil des ans. Une page se tourne, une autre s'ouvre, mais ne jouons pas pour autant les amnésiques car la page « Olivier Krumbholz » a été l'un des plus gros tournant du Hand français, et sachons aussi malgré accueillir comme il se doit Alain Portes. »

 

 

Alain Portes (Nouveau sélectionneur) :

 

 « Devenir entraîneur national au sein de la fédération française de handball est une proposition séduisante qui ne se refusait pas. J’en suis donc forcément ravi; je sais que c’est une grande responsabilité que me confient le président et le DTN. C’est un aboutissement pour moi, même si je quitte la Tunisie le cœur gros. J’ai vécu, en effet, de belles émotions avec l’équipe nationale masculine tunisienne. De plus, même si j’ai quitté le handball féminin en tant qu’entraîneur depuis quelques années, j’ai toujours suivi le parcours de l’équipe de France, notamment aux derniers JO où je suis allé les voir. J’ai envie d’aider cette équipe. Je succède certes à un monument du handball français. Olivier Krumbholz est un homme pour qui j’ai beaucoup de respect et il en a également pour moi à travers ses déclarations. Je pense bien évidemment à lui car cette sortie est bien évidemment difficile. »

 

Olivier Krumbholz (Ancien sélectionneur) :

 

"C'est une décision que je regrette mais que j'accepte aussi. Je suis convaincu que j'aurais pu emmener le groupe à son terme. L'erreur que j'ai faite cette saison, c'est peut-être d'avoir exigé un résultat trop élevé sur l'Euro, j'aurais dû faire l'impasse en terme de résultat et protéger le groupe pour le lancer vers la nouvelle olympiade. Je veux souhaiter bonne chance aux joueuses et à Alain Portes qui va me succéder, il a toute mon estime et mon soutien. Je suis touché. Evidemment. Mais cette fédération est encore ma maison".

 

 

Philippe Bana, DTN :

« Je veux saluer le parcours d’Olivier à la tête de l’équipe de France. Il a écrit une grande partie de l’histoire du handball féminin ; son regard et son expertise aideront encore longtemps, j’en suis sûr, le milieu du handball.
Notre décision de construire l’avenir de l’équipe de France féminine avec un nouvel encadrement a été murement réfléchie. Nous souhaitons travailler avec Alain Portes comme nous l’avons toujours fait avec les entraîneurs nationaux dans cette fédération, dans un esprit de construction sur le long terme. Ce doit être le début d’une longue coopération entre nous. Nous connaissons bien Alain Portes, il a toute notre confiance. Dans le viseur, il y a bien entendu les Jeux Olympiques de Rio en 2016, l’Euro féminin 2018 pour lequel nous sommes candidats à l’organisation. »


Ajouter un commentaire :

Les messages sont modérés et pourront être supprimés si leur contenu ne respecte pas la charte du site RTSRADIO!




Partager cette actualité :