Recherche dans les actualités

Mots clés : Emission :
1 actualité(s) au total

Handball : Le plateau du Challenge Marrane 2013 ! Un beau tournoi
dans la catégorie "Hand Day" le 12.06.2013

 

L’édition 2013 du Challenge Marrane aura lieu les 31 août et 1er septembre prochains.  Comme lors de la précédente édition, le tournoi est composé d’un plateau relevé avec des équipes de haut-niveau ayant dans leurs rangs des joueurs d’envergure internationale. L’US Ivry, St Petersbourg, le Metalurg Skopje et le Fenix de Toulouse sont les formations engagées dans le Challenge Marrane 2013. 

 

 

Les demi-finales se dérouleront le samedi sur des sites extérieurs : la Kindarena de Rouen accueillera le match entre l’US Ivry et St Petersbourg et le Palais des Sports de Dreux la rencontre entre Skopje et Toulouse. Les finalités se joueront comme se veut la tradition, le dimanche à la Halle Georges Carpentier (Paris XIII).

 

Les équipes :

 

 

US Ivry

 

Vainqueur de son challenge fétiche, le Marrane, en 2010 et 2012 après de longues années de disette, l’US Ivry Handball est le club doyen de l’élite en France. 8 fois champions de France (1963, 1964, 1966, 1970, 1971, 1983, 1997 et 2007), vainqueurs de la Coupe de France (1996), les Rouge et Noir possèdent le 2e plus beau palmarès du handball français. Formateur, révélateur et détecteur de talents à travers les époques tels que les incontournables René et Michel Richard et leur « héritier » Thomas, mais aussi les Daniel Hager, Fabrice Guilbert, Diego Simonet et évidemment le plus populaire aujourd’hui, Luc Abalo, ou encore ceux qui continuent de grandir comme Mathieu Bataille et Thomas Zirn, le club val-de-marnais sait véhiculer depuis toujours des valeurs incontournables. Celles-ci sont sa force dans un monde pro de plus en plus relevé : solidarité, humanisme, éducation, souci de la performance et développement de l’individu sont des priorités incontournables.

 

Et aujourd’hui, le collectif dirigé par Pascal Léandri et David Degouy est tout à fait dans cette lignée. Il mêle expérience et montée en puissance de jeunes pousses avec un mélange de talents hexagonaux et étrangers. Une recette qui devrait permettre dans les mois à venir de voir les pensionnaires de Delaune jouer un rôle de trouble-fête en D1.

 

 

Toulouse

 

Emmené par le capitaine de l’équipe de France et recordman de buts avec les Bleus Jérôme Fernandez qui est revenu dans l’Hexagone en 2011, le Fenix Toulouse Handball s’est offert une nouvelle dynamique ces derniers mois. Et a, de ce fait, de l’ambition. Avec des bons jeunes tels les ailiers droits Valentin Porte (international A depuis peu) et Pierrick Chelle ou le portier Wesley Pardin mais aussi de recrues étrangères de talent comme l’excellent pivot slovène Miha Zvizej, l’arrière droit grec Alexandros Vasilakis et le gardien espagnol Gonzalo Perez de Vargas, la dynamique en Haute-Garonne est réelle. Et la mayonnaise a clairement pris et semble pouvoir monter encore un peu plus haut puisque les hommes de Joël Da Silva ont acquis tranquillement leur maintien cette saison et terminé à une honorable 11e place. La force principale des joueurs de la ville rose : posséder la 4e attaque de l’élite !

 

 

HC Metalurg Skopje

 

Quart de finaliste de la Ligue des Champions battu par Kielce, futur 3e de l’édition 2012-2013, très en vue dans la phase de groupe, notamment lors des matches face à Chambéry, le Metalurg Skopje est l’équipe phare de ses dernières années en Macédoine. Normal, ce club fondé en 1971 a raflé 5 championnats depuis 2005 et 5 coupes nationales dans la même période, soit 3 doublés. Dirigé par le mythique Lino Cervar, le club des Balkans compte dans ses rangs quelques belles perles. Du « jeune » local Naumce Majsovski, le demi-centre aux 77 buts en Ligue des Champions à l’expérimenté arrière droit slovène Renato Vugrinec en passant par l’ailier droit macédonien Dejan Manaskov, il y a de quoi faire sur le parquet. Et l’esprit collectif et cette attitude de ne jamais lâcher le morceau font la force de ce groupe qui est habitué aux matches de très haut niveau.

 

 

Saint-Petersbourg

 

Déjà invitée au Marrane lors de l’édition 2012, l’équipe russe de Saint-Pétersbourg aura donné du fil à retordre aux Rouge et Noir lors de cette fameuse finale qui vit les hommes de Pascal Léandri l’emporter. Logique puisque les joueurs venus de l’Est avaient terminé 2e de leur championnat et allaient disputer la Ligue des Champions. Des pointures donc. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que lors du prochain Marrane, le niveau des Pétersbourgeois risque d’être tout aussi homogène car même s’il n’a pas passé le cap de la phase de poule dans la plus prestigieuse des compétitions européennes (ils étaient dans le même groupe que Chambéry et Skopje), le collectif de Konstantin Andreenko a une nouvelle fois été performant sur sa scène nationale même s’il reste incontestablement le dauphin du rouleau compresseur Tchekhov en terminant vice-champion de Russie et 3e de la Coupe. Les hommes forts côté russe ? L’arrière gauche puncheur Yury Semenov ou encore la valeur montante à l’aile droite Alexander Sanashkin, le costaud pivot Alexander Pyshkin (1,95m, 105kg).

 

 

 

 

Bertrand DELHOMME

Assistant communication

U.S Ivry Handball

 


Ajouter un commentaire :

Les messages sont modérés et pourront être supprimés si leur contenu ne respecte pas la charte du site RTSRADIO!




Partager cette actualité :