Recherche dans les actualités

Mots clés : Emission :
1 actualité(s) au total

Voile, Solitaire du Figaro : « Douce nuit »...et ambiance « berceuse » pour la 3ème étape..
dans la catégorie "Elle'Sport" le 14.06.2013

On l'avait dit, la troisième étape promettait d'être piégeuse, dans des conditions très aléatoires, et force est de constater que... l'on s'est trompé..Ambiance farniente et repos pour les skippers depuis le départ de Gijon. Retour sur les premières heures de course, et la première nuit..

r4230_9_capt-1309551-2.jpg

On s'attendait à un début d'étape particulièrement calme, finalement il n'en fut rien, ou presque. On s'attendait à voir progressivement le vent augmenter, finalement ce fut l'inverse. On ne va pas vous le cacher, si action et frayeur il y a eu, cela fut au départ de cette étape franco-espagnole, et malheureusement, c'est notre Claire Pruvot (« Port de Caen/Ouistreham », « Conseil Général du Calvados »), qui en a bien malgré elle fait les frais. En effet, alors que la flotte s'élançait vers une remontée des côtes françaises direction Roscoff, le trafic a fait que notre skippeur s'est faite accrochée par Gilles Le Baud (« Carnac Thalasso & Spa »). Plus de peur que de mal selon les premières informations communiquées, Claire Pruvot en étant quiet pour une grosse frayeur et un étrave abîmée. Il faudra attendre l'arrivée à Roscoff pour faire le point sur les dégâts exacts, les deux marins ayant pu poursuivre leur route vers le large.

 

Un départ « agité » donc pour Claire Pruvot, et il faut l'avouer, ce fut probablement l'un des seuls faits importants de ce début d'étape. Après un début d'étape sous forme de parade dans les abords portuaires de Gijon, remporté par un audacieux Vincent Biarnes, qui en profitait pour franchir par la même occasion les bouées Géolink et Radio France en tête, place aux bouchons et aux premières frayeurs. Des bouchons, des frayeurs, la faute à un vent à nouveau aux abonnés absents (cela devenant une habitude), qui stoppait les skippers dans leur élan, engendrant comme nous l'avons notamment vu plus haut quelques touchettes sans grandes conséquences.

 

Pour faire simple, le vent était bien au programme pour le début de cette troisième étape selon les météorologue, mais ce dernier a pris son temps, et est venue rafraichir les marins seulement 3h après le Top Départ espagnol. Vents absents, est presque toujours synonyme de stratégies diamétralement opposées depuis le début de cette Solitaire du Figaro, et une fois encore, les navigateurs allaient appliquer ce vieux précepte. Certains filaient au Nord-Est en espérant trouver la brise du grand large ( comme par exemple Gildas Morvan), tandis que d'autre filaient plein Nord sans se soucier des vents, et préférant tracer une route directe à l'image de Jean Pierre Nicol. Forcément, quand les routes se séparent, les écarts se creusent, et c'est à un joli défilé de couleurs que les dauphins assistent.

 

Une stratégie du large qui finalement fera un flop. Du vent, « oui », il y en a eu, mais à peine nos skippers avaient vu leurs voiles gonfler, que ces dernières se sont aussitôt remise en berne. Le vent avait fait « pshitt », et clairement, il allait pour eux falloir se montrer patients. Du côté de ceux qui avaient préféré virer à l'Est, et se rapprocher du littoral hexagonal, les vitesses restaient là encore assez hétérogènes, entre ceux qui filaient autour des 6 noeuds, et ceux qui quelques milles derrière, tournaient autour des 3 noeuds.. Bref, à la tombée de la nuit, c'est Xavier Macaire qui dirigeait la flotte, à une vitesse incroyable de... 4.5 noeuds..de son côté, Claire Pruvot était en 26ème position, à la formidable vitesse de 4.6 noeuds, à 4.03 milles nautique de la tête de course.

 

Après une nuit calme, ou le vent s'était calé gentiment entre 10 et 12 noeuds au Sud, Sud-Ouest, c'est au petit matin que l'on a retrouvé la flotte du Figaro, et pour le coup, place aux skippers partis à l'Est, car ce sont ceux là qui ce matin tirent leur épingle du jeu.. Au pointage de 8h ce matin, c'est toujours Morgan Lagravière qui menait la danse, devant Nicolas Lunven et Yohann Richomme, tous deux à 1 mille voir moins. Du côté de Claire, la nuit a été tout aussi calme, et c'est en 25ème position que pointait notre seule femme de la flotte ce matin à 8h, à un peu moins de 7 milles nautiques du leader, et à une vitesse de 7.7 noeuds. Une vitesse un peu plus élevé que la veille, mais toujours aussi inutile pour réellement se porter vers l'Ile d'Yeu puis Roscoff.. Mis à part un peu de brume et de houle, clairement, la nuit fut comparable à une nappe d'huile..

 

Une nuit calme, et passons très rapidement sur une matinée tout aussi pacifique pour les coeurs, et tout aussi misérable pour les vents. Beaucoup de marins en ont d'ailleurs profité pour se reposer, tant il ni avait rien à faire sur les ponts..

 

Après un après midi flirtant avec les 12 noeuds (ce qui fait presque office de grands vents au vu de la moyenne de cette 3 ème étape), les skippers ont pu reprendre un peu de baume au coeur, mais pour ne finalement que mieux retomber au fil des heures. Les minutes s'égrainent aussi vite que les vents sur la Solitaire, les vents ont amené les vitesses de 12 à 6 noeuds en l'espace de 2h. C'est la bérézina des vents sur le Figaro, et clairement, bien malin qui pourra tirer son épingle du jeu. Nous aurions pu faire référence à Erich Maria Remarque en citant son légendaire titre «  A l'Ouest rien de Nouveau », mais là clairement, à l'Est comme à l'Ouest, pas de jaloux, on sortirait presque les rames..Les écarts en tête sont réduits à peau de chagrins, et il ne se passe rien ou presque..

 

Plus qu'une 50ène de milles avant l'Ile d'Yeu, et déjà tout le monde attend ce tournant de la 3ème étape pour mieux situer les uns par rapport aux autres.. Les stratégies ont beau être divergentes, au passage de l'Ile, on en saura d'avantage sur le classement intermédiaire de cette troisième étape. Avançant sous Spi, les marins sous un ciel dégagé, cherche à trouver la bonne bulle pour glaner quelques noeuds supplémentaires..

 

Au dernier pointage acquis, celui de 19h, c'est toujours Morgan Lagravière qui menait la troupe, avec une avance toujours aussi important que ce matin, à savoir...rien. Le trio de tête était inchangé, mais là encore, fallait-il imputé cela au manque de visibilité dû aux stratégies? Probable. Du côté de chez Claire Pruvot, la fin de journée a été loin d'être aussi « cool » que les heures précédents, car pour Claire qui naviguait jusqu'à présent dans le sillage de ses concurrents direct au classement bizuths, a continué à appliquer « SA » stratégie au détriment du général, et pointait à 19h en 30ème position, à 0.4 milles de Jackson Boutell (28ème), le leader des débutants.

 

Vous l'avez compris, tout le monde attend avec impatience le tournant de l'Ile d'Yeu pour évaluer plus précisément les forces en présences, car bien que le classement soit dominé à cette heure par Morgan Lagravière, rien ne dit qu'il en sera de même cette nuit au passage de l'Ile. Après tout, ne dit-on pas que les vérités d'un instant ne sont pas celles de l'instant d'après? Réponse aux alentours de 2h du matin (si Eole le veut bien)...

 

Résume de l'étape 2 (Porto-Gijon) : http://www.rtsradio.fr/toutes-les-actualites/?item=4259

Journée de repos, et début l'étape 2 : http://www.rtsradio.fr/toutes-les-actualites/?item=4231

Fin de la première étape, et arrivée à Porto : http://www.rtsradio.fr/toutes-les-actualites/?item=4218

Résumé de la dernière nuit ainsi que de la dernière journée de l'étape 1 : http://www.rtsradio.fr/toutes-les-actualites/?item=4212

Interview de Claire Pruvot avant le départ :: http://www.rtsradio.fr/tous-les-articles/?item=4139

Résumé de la Seconde Nuit : http://www.rtsradio.fr/toutes-les-actualites/?item=4206

Résumé de la seconde journée : http://www.rtsradio.fr/toutes-les-actualites/?item=4204

Résumé de la journée de départ : http://www.rtsradio.fr/toutes-les-actualites/?item=4192

Site officiel de Claire Pruvot : http://www.clairepruvot.com/


Ajouter un commentaire :

Les messages sont modérés et pourront être supprimés si leur contenu ne respecte pas la charte du site RTSRADIO!




Partager cette actualité :