Recherche dans les actualités

Mots clés : Emission :
1 actualité(s) au total

Mondial junior 2013 – La Suède et l'Espagne se disputeront l'or
dans la catégorie "Hand Day" le 26.07.2013

 

La finale de ce mondial junior en Bosnie-Herzégovine s'achèvera ce dimanche avec la grande finale qui verra la Suède et l'Espagne se disputer le toit du monde. La France et la Croatie se retrouveront dans la petite finale (14h) pour tenter de finir en beauté après la déception des demi-finales.

 

 

Rien à faire pour la France

 

La France et la Suède ouvraient le bal de ces demi-finales avec une grosse déception côté tricolore au coup de sifflet final (24-29). Les français auront tout donné dans leur quête pour décrocher la finale, mais comme le disait Rémi Desbonnet (sur son facebook) cette équipe suédoise était tout simplement la plus forte.

 


 

 

Oui, ces jeunes scandinaves ne manquent pas de talents et ce vivier pourra faire très mal arrivé à maturité dans les années qui viennent dans la sélection A. Lorsque Antoine Gufreund égalisera (8-8), ce sera la seule fois ou les hommes de Delattre soutiendront la comparaison. Déroulant son jeu classique avec un Johannesson inspiré et des ailiers finisseurs, la Suède prend les commandes et fera la course en tête jusqu'au coup de sifflet final. Chaque erreur est immédiatement exploitée par des tireurs scandinaves d'une précision diabolique face aux gardiens tricolores. La France encaisse les impacts adverses et subissant les foudres des jaunes compte un sérieux retard au moment de la pause (11-17).

 

La course poursuite que vont démarrer les partenaires de Quentin Minel sera vaine. Certes, de l'envie on n'en manquera pas avec Bonilauri qui se battra de toutes ses forces, Desbonnet fera ce qu'il peut dans ses cages et Toto tentera d'haranguer ses coéquipiers (19-21) puis (22-24). Seulement il manquera toujours ce petit plus qui aurait pu voir ces suédois douter. Un 3/0 scellera définitivement l'issue de cette première demi-finale et la France échoue dans sa tentative pour chercher l'or. Cette génération qui se séparera au terme de ce mondial devra surmonter sa déception pour repartir de Bosnie avec une médaille autour du cou, même si le plus beau des métaux aurait eu une tout autre saveur pour nos français !

 

 

Stats : France – Suède 24-29. Mi-temps : 11-17. Arbitrage de MM. Lah et Sok (Slovaquie). France : Desbonnet (7 arrêts) et Demaille (1 arrêt) au but ; Descat 4, Causse 2, Camarero 5, Nyateu 1, Boschi 2, Toto 2, Bataille 1, Minel 3, Gutfreund 1 et Bonilauri 3.

 

Suède : Johannesson (13 arrêts) et Holmen (1 arrêt) au but ; Lagergren 7, Leijonberg 3, Berg 4, Pettersson 7, Stenmalm 3, Mansson 2, Ostlund 1 et Pujol 2.

 

 

La Rojita au bout du suspense

 

Seconde demi-finale qui ne révélera qu'après prolongations le nom du futur adversaire des suédois. Pourtant au moment pour les deux équipes de se diriger vers le vestiaire, l'Espagne aura déjà un pied en finale après 30 minutes relativement bien maîtrisée devant une Croatie des plus maladroite (17-12).

 


 

 

Portant un brassard noir en la mémoire du terrible accident ferroviaire survenu en Espagne, les partenaires d'Alex Dujshebaev motivés comme jamais vont dominer la première période. Les croates complètement hors sujet en perdant bon nombre de ballons vont réagir uniquement par accoût (5-7) puis (10-16). Slavko Goluza ne trouve pas la bonne formule et voit ses protégés souffrir.

 

Quel a été le discours du coach croate au vestiaire ? Celui-ci fera clairement son effet avec le réveil de ses joueurs et Ivic qui enfin se mettra à sortir les parades. Sime Ivic, Madalinic et Tokic sonnent la révolte slave et l'Espagne ne trouve plus les solutions défensives adéquates. Résultat retour en grâce de la Croatie qui comptera encore 3 longueurs de retard dans les dernières minutes avant que Ivic ne sorte un tir venu de nul part envoyant tout ce petit monde en prolongations (30-30) Qui l'eut crû ?

 

La première prolongation verra Mandalinic donner l'avantage aux siens (33-32). Les cinq minutes suivantes usantes pour les nerfs de chacun avec Cacheda qui inscrira le 36' but et derrière l'entrée de la chasuble ne servira pas aux croates qui comme les français sont dépités au moment de l'explosion de joie espagnole (36-35).

 

 

Stats : Espagne – Croatie 36-35. Mi-temps : 17-12. Arbitrage de MM. Birch et Stenrand (Danemark). Espagne : Donderis et Arguillas (8 arrêts) au but ; Porras 5, Plaza 1, Costoya 5, Dujshebaev 4, Reixach 5, Saez 3, Fernandez 1, Cacheda 7 et Sole 5.

 

Croatie : F.Ivic (7 arrêts) et Asanin au but ; Tokic 6, Vuglac 1, S.Ivic 8, Kaleb 2, Obranovic 6, Smojver 1, Pavlovic 3, Cindric 1, Coric 1, Susnja 1 et Mandalinic 5.

 

 

Sébastien Ribstein

 


Ajouter un commentaire :

Les messages sont modérés et pourront être supprimés si leur contenu ne respecte pas la charte du site RTSRADIO!




Partager cette actualité :