Recherche dans les actualités

Mots clés : Emission :
1 actualité(s) au total

Mondial junior 2013 – Quel est le bilan ?
dans la catégorie "Hand Day" le 29.07.2013

 

Le mondial junior 2013 disputé en Bosnie-Herzégovine fermait ces portes ce dimanche avec le sacre de la Suède devant l'Espagne, sans oublier la belle médaille de bronze de l'équipe de France. Des confirmations, des surprises sans oublier des déceptions. Petit tout d'horizon de cette quinzaine de compétition.

 

 


 

 

Un sacre annoncé pour la Suède ? Il est évident qu'au terme du premier tour ces suédois ont impressionné et montent sur la plus haute marche du podium. Ni l'Espagne ni la France n'ont pu disputer le leadership de ce mondial à cette génération qui pourra faire très mal à l'avenir lorsque ces jeunes hommes arriveront à maturité. L'Espagne qui après sa claque du premier tour contre cette même Suède cale en finale après avoir écarté la surprenante Suisse puis pris le meilleur sur la Croatie en demi. Un retard à l'allumage après le nul devant l'Egypte puis les ibères auront assumé leur rang, mais échouent dans leur quête de doublé.

 

La France dont on craignait le pire au sortir du premier tour qui suscitait pas mal d'interrogations. Seulement les bleuets qui disputaient pour la plupart leur dernière grande compétition ensemble ont su rebondir et surtout montrer un bien meilleur visage avec comme récompense le bronze. Certains auraient sans doute préféré l'or, mais au final on se satisfait pleinement de ce résultat car qui boucle la boucle. La Croatie qui pouvait compter sur l'arrière Mandalinic et le gardien Ivic tout deux présents lors du dernier mondial sénior en Espagne échoue au pied du podium, mais aura réussi son meilleur mondial junior depuis longtemps. Slavko Goluza qui s'occupe également de la sélection junior a pu compter sur ses deux joueurs, mais aussi sur un trio Tokic/Kaleb, Vuglac des plus intéressants.

 

Au chapitre des déceptions on retrouve des nations telles que l'Allemagne championne du monde en titre sous l'ère Heuberger. Le Danemark fait également partie de ces équipes qui nourrissaient de grandes ambitions, mais qui au final tombe de haut et sans oublier la Slovénie qui avec un fort potentiel et un premier tour de toute beauté est tombée au stade des 8ème de finale. Il y avait du talent dans ces équipes on pense notamment aux slovènes qui sous la houlette de Slavko Ivzeic comptaient dans leurs rangs des joueurs tels que Borut Mackovsek (Hanovre), Mario Sostaric ou encore le gardien Rok Zaponsek. Seulement le Brésil qui confirme son rang sur le continent sud-américain passait par la.

 

Il y eut aussi des surprises dans ce mondial et on pense notamment aux Pays-Bas et à la Suisse qui non content de s'être qualifiés ont sorti de belles performances avec une Suisse qui éliminait le Danemark ou encore les Pays-Bas qui non content d'avoir sortie la Serbie et tenu tête aux suédois terminent cette compétition au 5ème rang svp. Ces deux nations qui ne brillent pas forcément en équipe sénior possèdent un vivier de jeunes talents des plus intéressants. Après la grande question qui subsiste : « Ces joueurs pourront-ils confirmer dans les grands clubs et faire partie des futurs cadres de leur équipe A ? » Le Brésil est également apparue comme une nation prometteuse après pourtant un premier tour assez moyen, mais des coups d'éclats contre la Slovénie ou encore en match de classement devant la Suisse après les tirs aux buts.

 

La Bosnie-Herzégovine l'organisateur de la compétition aura réussi son pari d'atteindre les 8èmes de finale, mais tombera après prolongations devant l'Egypte qui confirme sa supériorité sur le continent africain. Les partenaires du toulousain Denis Serdarevic en terminent au 14ème rang.

 

En ce qui concerne les récompenses individuelles, le portier suédois Peter Johannesson (en photo) fut logiquement élu meilleur sur son poste. Le jeune portier de Savehof aura éclaboussé ce mondial de toute sa classe. Autre de ses compères élus avec l'ailier gauche Andreas Berg qui fut lui aussi irréprochable tout au long de la compétition. Une finale en demi-teinte avec un petit 1/7 au tir pour le meilleur joueur du tournoi Philip Stenmalm qui évoluait sur le poste d'arrière gauche. Auteur d'un excellent mondial le jeune arrière suédois est récompensé du titre de mvp.

 


 

La satisfaction est venue du cristolien Quentin Minel (en photo) élu meilleur arrière gauche. Minel aura porté l'attaque tricolore avec notamment 10 buts devant l'Egypte, 8 buts face aux croates ou encore 7 contre l'Allemagne. La France est donc représentée dans ce sept d'or. Ensuite on retrouve sur le poste d'arrière droit, le futur joueur du Vardar Alex Dujshebaev. Deux autres espagnols sont nominés : le demi-centre Pablo Cacheda héros du match contre la Croatie ainsi que le pivot Gonzalo Porras qui partageait son poste avec le futur nîmois Juan Fernandez. Un croate est également présent, il s'agit de l'ailier droit Ante Tokic.

 


 

 

Pour finir le titre de meilleur buteur de ce mondial avec un surprise puisque c'est un joueur du Koweït Algharabelli avec 65 réalisations.

 

 

 

Sébastien Ribstein

 


Ajouter un commentaire :

Les messages sont modérés et pourront être supprimés si leur contenu ne respecte pas la charte du site RTSRADIO!




Partager cette actualité :