Recherche dans les actualités

Mots clés : Emission :
1 actualité(s) au total

La LNH vu par Rémi 13 anss
dans la catégorie "Hand Day" le 08.09.2013

 

Comme chaque année, il y aura des sourires et des pleurs pour un seul vrai heureux, il y aura encore une fois, plusieurs championnats dans un, des révélations, des stars, des flops, du suspens (au moins pour le maintien) et des coups de tonnerres ! Alors comme toutes les autres, cette année n’est pas à manquer. Avant première :  

 

 

1. Les Favoris :

 



Le Paris Saint-Germain Handball 

Tout casser, encore une fois…

 

Les points forts : c’était l’été dernier, au soir de la confirmation de son maintien, le PSG Handball annonce son rachat par les qataris, déjà propriétaire du club de football de la ville. Un an plus tard, Paris fête son titre avec ses stars (voir par ailleurs). Un 7 de départ à faire baver toutes les grosses écuries d’Europe, le PSG est plus que jamais favori pour la Ligue des Champions, un empilement de stars mené par les meilleurs joueurs de l’année 2012 (Daniel Narcisse) et de l’année 2011 (Mikkel Hansen), la bande de stars risque, encore une fois, de casser le suspens d’emblée.


Les points faibles : il y a tout de même quelques questions à se poser. Tout d’abord, il faut savoir que cette année est encore plus importante pour Paris que les précédentes car, s’ils échouent, quelle sera la réaction des dirigeants qataris ? Les nouvelles recrues s’intégreront-elles aussi bien que leurs prédécesseurs ? Le PSG en fait-il trop ? Ces questions sont rarement posées, mais importantes. Encore : Quel sera l’impact de la Ligue des Champions sur le club ? Les dirigeants font-ils le bon choix en prêtant leur nouvelle recrue, Xavier Barachet  à St-Raphaël ? Alors oui, le PSG peut échouer même s’ils restent les incontestables et incontestés favoris au titre. 

 

Le Montpellier Handball

Se reprendre !
 

Les points forts : Même si la 3ème place est très  décevante, Montpellier reste Montpellier, la victoire en finale de la Coupe de France aux dépens de… Paris (35-28) montre bien que les montpelliérains ont du cœur ! Contres les favoris de cette année 2013-2014, Montpellier avait montré belle figure : une des deux seules équipes à avoir tenue tête à Paris en championnat (match nul) tout en ayant battu Nantes facilement lors de la dernière journée (33-24) et invaincu contre Dunkerque (une victoire et un match nul). D’avantage privé de ces joueurs (notamment les Karabatic) que gêné par ces adversaires, il faut toujours prendre Montpellier au sérieux.  De plus, les jeunes comme Grébille  pourraient bien gênés les stars du PSG !


Les points faibles : Se remettront-ils de l’incident de l’an dernier ? Cette année ils feront sans les Karabatic partis en cours d’année à Aix, on a bien pu voir que les absences (surtout de Nikola) les avaient gênés… Mais pas au début d’année où ils étaient, au même titre que Paris favoris au titre jusqu’à cette affaire de paries truqués. Alors, cette année 2012-2013 affectera-t-elle la bande d’Accambray et Gigou ?

 

 

Dunkerque

Confirmer à cet échelon.

 

Les points forts : Dire que tous les connaisseurs voyaient un duo de tête Paris – Montpellier … Certes les Montpelliérains ont étés gênés par l’affaire des paris truqués mais il faut bien quelqu’un pour profiter de ce calvaire ! Alors voilà Dunkerque qui se présente deuxième de ce championnat avec 39 points (5 défaites pour 3 matchs nuls). Faut dire que, quand on a le meilleur gardien de la saison : Vincent Gérard (305 arrêts), tout est plus facile. A Dunkerque, on favorise plus la défense à l’attaque (3ème défense contre 7ème attaque). Mais pour aller lutter avec le PSG, ils devront mieux réussir dans les grands matchs.


Les points faibles : 2 défaites contre Paris, jamais gagnant contre Montpellier, perdant 1 fois face à Chambéry, dans les grands matchs, il n’y a que contre Nantes que Dunkerque a gagné 2 fois. Pas étonnant qu’on dise que c’est dans les matches importants que Dunkerque doit progresser. Sans véritables stars, c’est aussi en s’aidant du calvaire de Montpellier que Dunkerque a fini 2ème. Face à un Montpellier, peut-être, de retour à son meilleur niveau, Dunkerque ne sera pas 2ème à moins d’être meilleur offensivement. Pour finir, quel sera le moral des joueurs si le club se fait éliminer prématurément de la Ligue des Champions ? Mais bon, on sait que Dunkerque pourra encore faire de très belles choses cette année. 

 

 

Nantes

Titiller les plus gros pour gagner des places.
 

Les points forts : Meilleure défense du championnat l’an dernier, et encore dans les 5 premiers comme depuis 2010-2011. Nantes est aussi la seule équipe à avoir battu Paris en championnat (26-24).Toujours mené par ces Espagnols Maqueda, Enterrios et Rivera, Nantes a de plus en plus d’ambition et veut disputer la Ligue des Champions l’an prochain. Jamais perdant contre les équipes ne figurant pas dans le top 5, c’est ailleurs que ça coince.


Les points faibles : Toujours rassurant de ne pas perdre contre les équipes qui ne figurent pas dans le top 5. Le problème c’est que, à part avoir battu Paris, Nantes n’a gagné aucun autre match contre les figurants du top 5 : un match nul et une défaite contre Chambéry ; 2 défaites face à Dunkerque et Montpellier et une défaite contre Paris. Si Nantes veut être en Ligue des Champions l’an prochain, ils n’auront pas le choix, les grands matchs devront être réussis par les hommes de Thierry Anti.


Auraient pu en faire partie : Chambéry et St-Raphaël.




2. Ils vont lutter pour le maintien :


Nîmes

Oublier 2011-2012 !


Dernier de D1 en 2011-2012 avec 17 points, forcément, cette année Nîmes verra des fantômes et des défaites, car pour un promu l’année n’est jamais facile. Mais les Nîmois tacheront d’oublier cette année 2011-2012 durant laquelle ils finissent dernier à seulement 1 point du premier non relégable (Paris). Mais, champion de D2 l’an dernier avec 70 points (meilleur total de points en D2 depuis Nantes en 2007-2008), Nîmes luttera toute la saison pour accrocher, cette fois-ci, le maintien.


Dijon

Ne pas retomber !

 

Plus petit budget de D1, Dijon aurait pu ne pas monter pour cause de déficit financier. 2ème de D2 l’an dernier, Dijon part dans le peau d’un très probable relégué en fin de saison, mais les Dijonnais ont fait une bonne préparation et ils auront à cœur de se maintenir. Après tout, Dijon n’est pas si mal embarqué pour se maintenir car il y en aura d’autres qui auront la tache difficile cette saison.


Tremblay

L’année de tous les dangers !
 

Cela fait maintenant deux longues et difficiles années que Tremblay se maintient, avec seulement 2 points d’avance sur le premier relégable. Bien aidée par Matthieu Drouhin (meilleur buteur de la saison), Tremblay doit tout de même progresser en tout point pour éviter que cette année soit l’année de la relégation alors que le club était toujours dans les 7 premiers depuis 2006-2007.


Toulouse

S’aider de l’expérience !

 

Daouda Karaboué, éternel doublure de Thierry Omeyer en équipe de France, partit à la retraite en juin dernier, Toulouse a certainement perdu son meilleur joueur. 11ème l’an dernier, mais avec Karaboué, Toulouse avait déjà frôlé la D2, sans lui, cette année sera sans doute plus compliquée. Sans lui, certes mais avec beaucoup d’expériences (Toulouse est l’équipe qui est en D1 depuis le plus longtemps au même titre que Ivry, Montpellier et Dunkerque), Toulouse a encore des armes pour se maintenir.

 

Sélestat

Toujours faire attention !
 

7ème puis 8ème depuis sa remontée, Sélestat devrait encore jouer le milieu de tableau cette année. Mais avec un des plus petits budgets de D1 et un effectif sans star ni très bon joueur, Sélestat devra tout de même faire attention et surtout ne pas se faire avoir et retomber en D2 !


Ivry

Du mieux mais bon…


En 2007-2008, Ivry est champion de France de handball devant Montpellier, pourtant, depuis maintenant trois ans, Ivry a découvert ce qu’était le maintien. L’an dernier, Ivry a lutté presque toute l’année pour le maintien au même titre que Créteil (futur relégué) avant de réussir une très belle fin de saison. Si Ivry commence la saison comme il l’a finie l’an passé, il n’aura aucun mal à accomplir son objectif : le milieu de tableau et donc, se maintenir !




 

3. Les stars :
 

Mikkel Hansen

Poste: Arrière guauche.

Clubs: Virum-Sorgenfri HK jusqu’en 2005, GOG Svendborg de 2005 à 2008, FC Barcelone de 2008 à 2010, AG Copenhague de 2010 à 2012 et le PSG depuis 2012.
Sélection nationale : Il a disputé 100 matches avec le Danemark depuis 2008 et a marqué 467 buts.

Palmarès : 3 fois champion du Danemark, 3 fois victorieux de la coupe du Danemark, 1 fois vainqueur de la Coupe du Roi et de la coupe ASOBAL, 2 fois gagnant de la Coupe d’Espagne, 1 fois champion de France,1 fois champion d’Europe avec le Danemark mais aussi meilleur joueur de monde en 2011.

 

 

Luc Abalo

Poste: Ailier droit.

Clubs: US Ivry  jusqu’en 2008, BM Ciudad Real de 2008 à 2011, Atletico Madrid e 2011-2012 et le PSG depuis 2013.

Sélection nationale: International français, il dispute 170 matchs avec les Bleus pour 573 buts.
Palmarès : 2 fois champion d’Europe, 2 fois champion olympique, 2 fois champion du monde, 2 fois champion d’Espagne, 2 fois vainqueur de la coupe du Roi, 1 fois vainqueur de la coupe ASOBAL et de la supercoupe  d’Espagne, 2 fois champion de France, 1 fois vainqueur de la Ligue des Champions et de la supercoupe d’Europe, 2 fois vainqueur de la Coupe du monde des clubs, sacré palmarès !

 

 

Daniel Narcisse

Poste: demi-centre ou arrière gauche.

Clubs : Joinville Sports jusqu’en 1998, Chambéry de 1998 à 2004, VFL Gummersbach de 2004 à 2007, Chambéry de 2007 à 2009, Kiel de 2009 à 2013 et Paris SG depuis 2013.
Sélection nationale : International tricolore depuis 2000, il joue 246 et marque 775 fois en bleu.
Palmarès : 2 fois champion d’Europe, 2 fois champion olympique, 2 fois champion du monde, 1 fois champion de France , 1 fois vainqueur de la coupe de la Ligue, 3 fois champion d’Allemagne, 3 fois vainqueur de la coupe d’Allemagne, 1 fois vainqueur de la supercoupe d’Allemagne et de la coupe du monde des clubs, 2 fois vainqueur de la Ligue des champions mais aussi élu meilleur joueur de l’année 2012.

 

Thierry Omeyer

Poste: gardien de but.

Clubs: Sélestat de 1994 à 2000, Montpellier de 2000 à 2006, Kiel de 2006 à 2013 et de retour à Montpellier en 2013.

Sélection nationale : International français depuis 1996 , il en est à 328 match en équipe de France !

Palmarès : 2 fois champion d’Europe, 2 fois champion olympique, 3 fois champion du monde, 5 fois champion de France, 5 fois vainqueur de la coupe de France, 3 fois vainqueur de la coupe de la Ligue, 5 fois champion d’Allemagne, 3 fois vainque de la coupe et de la supercoupe d’Allemagne, 1 fois vainqueur de la coupe du monde des clubs et… 4 fois vainqueur de la Ligue des champions !

 

 

William Accambray

Poste: Arrière.

Clubs: ASPTT jusqu’en 2002, HBMMS (club des alpes-maritimes) 2002-2003, Mandelieu HB de 2003 à 2005, Montpellier depuis 2005.

Sélection nationale : International français depuis 2009, il dispute 56 matchs et marque… 156 buts avec les bleus.

Palmarès : 1 fois champion du monde et olympique, 6 fois champions de France, 6 fois vainqueur de la coupe de France et de la coupe de la ligue, 2 fois vainqueur du trophée des champions.

 

Xavier Barachet

Poste : Arrière droit.

Clubs : Chambéry de 2006 à 2012, Atletico Madrid en 2012-2013, recruté par Paris, il sera en prêt à Saint Raphaël cette saison.

Sélection national : Tricolore depuis 2009, il a disputé 62 matches durant lesquelles il aura marqué 125 buts.

Palmarès : 1 fois champion olympique et champion d’Europe, 2 fois champion du monde.
 

 

Jorge Maqueda

Poste : arrière droit.

Clubs : FC Barcelone de 2005 à 2007, BM Alcobendas de 2007 à 2009, BM Aragon de 2009 à 2012 et Nantes depuis 2012.

Sélection nationale : international espagnol depuis 2010 Maqueda a disputé 62 matches pour 135 buts avec l’Espagne.

Palmarès : 1 fois champion du monde.

 

 

 

 

Rémi Collenot 

 


Ajouter un commentaire :

Les messages sont modérés et pourront être supprimés si leur contenu ne respecte pas la charte du site RTSRADIO!




Partager cette actualité :