Recherche dans les actualités

Mots clés : Emission :
1 actualité(s) au total

Handball, LFH : Résumé complet de la 4ème Journée
dans la catégorie "Elle'Sport" le 02.10.2013

Ce week end le championnat se poursuivait pour le compte de la 4ème journée de LFH. Deux clubs pouvaient espérer faire 4/4, quant à Nîmes, Mios, ou Nantes, cette journée pouvaient leur permettre d’enfin débloquer leur compteur…

r4719_9_lfh-2.jpg

Une journée qui démarrait aux Arènes de Metz ce vendredi soir, pour un affrontement entre Metz et Nice, avec le retour de Sébastien Gardillou (coach de Nice) aux Arènes.
L’équipe messine était privée pour ce match d’E.Andriyshuna, et de L.Gonzalez…du côté de Nice la capitaine M.Guillerme était toujours absente, et les rouges et noires comptait sur un effectif assez court en nombre.

De match il n’y en aura quasiment pas eu tant les messines auront été au-dessus tout au long de la rencontre. Des dragonnes sans cesse devant, creusant l’écart tout au long du match (+2, +3, +5 jusqu’à +11).

Sur la deuxième mi-temps Metz aura même tenu 9 minutes sans encaisser de buts, permettant aux joueuses de Sandor Roc de définitivement s’échapper et de terminer le match en pouvant faire tourner son effectif, dans le but de préserver les titulaires en prévision du début des joutes européennes.

A noter côté messin le 9/13 d’A.Pidpalova et les 15 arrêts de B.Ranikova qui fait suite à son excellent match contre Fleury.

 

La journée se poursuivait le samedi soir, avec trois rencontres au programme du côté de Nantes, de Fleury et de Besançon.

 

Du côté de St Herblain, Nantes attendait les havraises pour remporter son 1er match dans ce championnat, tandis que les havraises venaient en Loire Atlantique pour valider un très bon début de championnat et engranger une quatrième victoire de rang.

Le match démarrait bien pour les nantaises qui prenaient un excellent départ, menant 5-2 au bout de 7 minutes, avant que les havraises ne recollent et ne prennent 3 buts d’avance au bout de 20 minutes menant 11-8. Le temps mort pris par le coach nantais permettait à ses joueuses de revenir et se détacher à nouveau. Un vrai chassé-croisé dans ce match entre deux équipes qui rentraient aux vestiaires sur le score de 14-14.

Au retour des vestiaires, cela repartait comme en fin de première mi-temps avec une course poursuite entre les deux équipes, aucune n’arrivant à faire l’écart et profiter des erreurs de l’autre. Pour autant les havraises arrivaient à prendre 2 buts d’écart mais sans arriver à faire un écart plus conséquent butant sur la gardienne adverse. Nantes allait donc revenir au tableau d'affichage, mais rien n'était joué dans une rencontre très indécise. Sur la fin du match les havraises arrivaient enfin à reprendre 2 buts d’avance mais à 20 secondes de la fin, Nantes tenait la balle du match nul. Un pénalty raté par E.Nze Minko puis le 28ème but havrais scellait le score du match à 28-26 en faveur des havraises

A noter les 9 buts de J.Stoiljkovic et les 13 arrêts de L.Pradel côté havrais.

 

Dans le Loiret, Fleury espérait bien repartir de l’avant après sa défaite face à Metz le weekend end dernier, tandis que du côté de Toulon on souhaitait continuer sur la lancée du moment après le joli joli succès obtenu contre Nantes.

Fleury aura toujours été devant dans ce match, bien que l’écart maximal n’excédera jamais 5 buts. Un écart malgré tout suffisant pour sceller la victoire de l’équipe hôte 28-23, succès obtenu grâce aux 15 arrêts de la gardienne brésilienne D.Zoqby de Paula, et sur une marque très bien répartie (chaque joueuse ayant marqué un but).

 

 

A Besançon, c’est Issy qui espérait imiter Metz et Le Havre (faciles vainqueurs de l’équipe doubiste en ce début de championnat), tout en espérant ne pas imiter Toulon (qui a perdu contre cette même équipe bisontine).

Besançon aura fait énormément preuve de courage ce samedi soir pour tenter de résister le plus longtemps à l’équipe parisienne, mais même en tenant plutôt bien le choc en première mi-temps, l’écart était presque déjà fait à la pause, Issy menant 14-11.

Au retour des vestiaires Issy faisait le break pour mener de 6 buts avant de revoir Besançon revenir à 3 buts puis de définitivement lâcher et laisser les parisiennes s’envoler vers la victoire s’imposant 34-23.

A noter le 8/12 de la joueuse norvégienne S.Oftedal côté parisien

 

Dimanche pour terminer la journée, se jouait en Gironde le match opposant l’Union Mios Biganos à Nîmes. Deux équipes espérant débloquer enfin leur compteur de victoire après un début de saison plus que compliqué.

Comme depuis le début de saison, le principal problème de Nîmes se situait au niveau défensif. Oui, on ne peut pas gagner un match en encaissant 23 buts en une mi-temps …Et même si on en marque 16, c’est trop peu pour espérer l’emporter.

A la mi temps au vu de ses éléments, c'est donc logiquement Mios qui était bien parti pour remporter sa première victoire dans ce championnat sous sa nouvelle identité. Un avantage sur le premier acte, consolidé durant le second pour un écart qui ne baissera jamais en dessous des 4 buts. Suffisant pour ne pas trembler côté girondin et filer vers un premier succès.

Au final même si encore une fois après la rencontre de Nice, les nîmoises n’ont pas déméritées, elles ont encore encaissé la bagatelle de 30 buts…Un total de but encaissé énorme compliquant en toute logique la volonté de gagner la rencontre. Mios s’impose 38-30 au final et enfonce un peu plus Nîmes dans ses doutes.

A noter la belle performance de J.Foggea avec 16 arrêts.

 

 

Pour résumer

Deux équipes sont donc encore invaincues à savoir Metz (premier à la différence de buts générale), ainsi que Le Havre deuxième (Issy pourrait être la troisième mais n’a pas joué sa troisième journée)

Mios a enfin débloqué son compteur en s’imposant.

Nîmes s’enfonce encore un peu plus dans ses doutes.

Besançon encore battu va devoir montrer un peu plus que de l’envie pour se sauver.

Nantes devra s’armer de patience pour enfin remporter son premier match.

Nice, Toulon, et Fleury sont dans leurs temps de passage pour le moment.

 

Au programme de la prochaine journée

Metz leader inaugure la case handball féminin mercredi soir sur Sport+ en recevant Toulon, tandis que ce weekend le co-leader havrais recevra Fleury pour un match au sommet.

Issy recevra Nantes, Nice recevra Mios, et Nîmes aura une belle occasion à saisir à domicile en recevant Besançon pour débloquer son compteur dans un match de mal classées.

 


Ajouter un commentaire :

Les messages sont modérés et pourront être supprimés si leur contenu ne respecte pas la charte du site RTSRADIO!




Partager cette actualité :