Recherche dans les actualités

Mots clés : Emission :
1 actualité(s) au total

Ligue des champions 2013/2014 – Du grand, très grand Barcelone
dans la catégorie "Hand Day" le 12.10.2013

Cette saison, les catalans écrasent tout sur leur passage en Liga Asobal, mais également en coupe d'Europe les hommes de Pascual font des étincelles. La dernière victime en date le Metalurg Skopje qui du côté du Palau Blaugrana passera un bien mauvais samedi après-midi.

 

Certains diront et à juste titre, la saison passée Barcelone était le grand favori pour décrocher cette ligue des champions, mais ce fut finalement Hambourg qui mis fin aux rêves catalans en montant sur le toit de l'Europe. Cette saison avec le renfort de Nikola Karabatic et Kiril Lazarov les deux serial buteurs et sans oublier les valeurs sûres que sont Sterbik, Tomas, Rutenka, Sorhaindo et j'en passe, le club catalan n'en ai que plus redoutable.

 

 

Le Metalurg Skopje vainqueur du PSG et en confiance n'a eu que très rarement l'occasion de s'exprimer pour cette 3ème journée et le résultat final parle de lui même. La recette barcelonaise ? Un Sterbik qui termine avec plus de 50 % d'arrêts et qui confirme que malgré des soucis de blessures ces dernières années, qu'il reste l'un des tout meilleurs sur son poste. Renato Vugrinec (6) tellement facile devant Paris et ses équipiers butent sur le mur Sterbik et une défense qui ne laisse rien passer. Cinq pauvres buts en une mi-temps, voilà le bilan offensif des hommes de Line Cervar. Malheureusement pour l'ex champion de Macédoine, les choses sont bien plus compliquées avec Kiril Lazarov (9) qui fait encore des siennes tout comme Victor Tomas (6) et ce cher Nikola Karabatic (7/9). Darko Stanic et son partenaire Rade Mijatovic (numéro un du Monténégro sur son poste) ne sont pas des débutants, mais seront de simples spectateurs face aux catalans et la pause arrive avec un petit (17-5) pour le Barça.

 

 



 

 

Et les 30 minutes suivantes ? Encore et toujours, Barcelone domine et le Metalurg souffre.... Ne noircissons pas le tableau, les visiteurs marqueront bien un peu plus au retour de la pause avec 12 réalisations. Seulement c'est le moindre mal tant car le terrain il n'y a qu'une seule équipe et Lazarov peut tranquillement rejoindre le banc tout comme Tomas avec le sentiment du travail bien fait. Les remplaçants lancés dans le bain se font plaisir comme tout le monde et Karabatic mettra un point final au large succès de son équipe histoire de montrer que cette année, il faudra compter avec Barcelone. Messieurs vous êtes prévenus.

 

 

 

Sébastien Ribstein
 

 


Ajouter un commentaire :

Les messages sont modérés et pourront être supprimés si leur contenu ne respecte pas la charte du site RTSRADIO!




Partager cette actualité :