Recherche dans les actualités

Mots clés : Emission :
1 actualité(s) au total

Ligue des champions 2013/2014 – Paris à l'épreuve du grand Barcelone
dans la catégorie "Hand Day" le 19.10.2013

Ce dimanche après-midi la Halle Carpentier de Paris devrait logiquement faire le plein pour la venue de Barcelone avec ses stars dont nos deux français Nikola Karabatic et Cédric Sorhaindo. Alors l'exploit pour le PSG ?

 

 

 

Le parallèle entre ces deux équipes ? Le nul du côté du Vardar, mais aussi de grosses individualités de chaque côté. Pour le reste, le club de la capitale qui veut se faire un nom sur la scène européenne découvre ce niveau et comme diront à juste titre certains, ce n'est pas le tout d'avoir des stars il faut que la mayonnaise prenne.

 

 

 

Paris peut créer l'exploit sur un match, mais la tâche sera quoi qu'il arrive des plus ardues, sauf épidémie de grippe ou autres du côté catalan. Peut être aussi arriver avec la fleur au fusil, mais ce n'est vraiment pas dans les habitudes et le style des hommes de Pascual. Cette saison les objectifs des barcelonais sont clairs : jouer sur tout les tableaux et outre conserver le titre national (ce qui ne devrait pas être des plus insurmontables), remonter une nouvelle fois sur le toit de l'Europe ! La venue de Nikola Karabatic après une année difficile qui revient en force et s'acclimate parfaitement au sein de son niveau collectif et l'international tricolore connaît un début de saison tonitruant, ses 7 derniers buts contre le Metalurg confirme son retour en forme. N'oublions pas le travail fait par Cédric Sorhaindo qui est vraiment l'un des éléments moteurs catalans et qui a trouvé incontestablement sa place depuis son arrivée. Nous ne ferons qu'un rapide tour d'horizon des autres joueurs qui composent l'effectif du champion d'Espagne car à la seule évocation des noms cela suffit : Sterbik, Saric, Entrerrios, Rutenka, Tomas, Nöddesbo, Morros, Sarmiento ou Garcia....

 

 

Paris qui remporte ces matches en championnat, mais dont la manière laisse par moment à désirer, possède des arguments à faire valoir et avec un effectif et des noms qui rendraient jaloux plus d'un. Seulement sans aller dans le sens des hommes de Philippe Gardent, en tant que « nouveaux » dans cette compétition les candidats sont nombreux et les places valent chères car chaque équipe aura les dents longues (Kielce, Veszprem, Kiel ou Hambourg). Cela rajoute une difficulté supplémentaire, mais de l'autre côté la plupart des hommes composant cet incroyable effectif ont la plupart goûté aux joies de la ligue des champions (Vori, Narcisse, Hansen....) donc historiquement parlant ces joueurs devraient connaître le niveau de compétence requis pour pouvoir prétendre jouer les premiers rôles.

 

 

 

Il est vrai que pour l'heure les individualités surnagent au détriment (par moment) du collectif. Patrice Annonay qui retrouve une seconde jeunesse relaie depuis le début de saison le portier espagnol José Manuel Sierra au rang de spectateur et Mikkel Hansen retrouve des sensations depuis quelques semaines. Maintenant, le handball reste un sport d'équipe et chacun doit apporter sa contribution et on attend beaucoup des Narcisse, Kopljar, Honrubia, Vori et consort pour emmener le bateau parisien sur les plus hautes sphères européennes, mais la marge de manœuvre reste limité notamment au moment du top 16. Finir au meilleur classement possible rajoute un gain de sécurité évident au moment d'aborder les matches couperets (aller/retour) et les 8èmes puis quart de finale sont en général les moments de vérités car seuls les tout meilleurs peuvent prétendre y participer ! Donc le PSG peut-il logiquement prétendre et au vue de son investissement (financier et humain) y prendre part et faire dès sa « première saison » parti des tout meilleurs ? La réponse peut demander réflexion, même si on serait tenté de dire oui....

 

 

Une très belle affiche que tout le monde attend ce dimanche dans la capitale et ce sera le premier vrai test pour l'écurie parisienne face à l'un des favoris au sacre. En cas de défaite n'enterrons pas le PSG car pour se hisser sur la dernière marche c'est à la fin que l'on fera les comptes. Quoi qu'il en soit le spectacle devrait être à la hauteur dans cette opposition qui pourrait bien être un quart ou une demi-finale avant l'heure. Qui sait ?

 

 

 

Sébastien Ribstein

 


Ajouter un commentaire :

Les messages sont modérés et pourront être supprimés si leur contenu ne respecte pas la charte du site RTSRADIO!




Partager cette actualité :