Recherche dans les actualités

Mots clés : Emission :
1 actualité(s) au total

Ligue des champions 2013/2014 – Un PSG combatif, mais Barcelone intouchable
dans la catégorie "Hand Day" le 20.10.2013

Barcelone réussi sa sortie du dimanche dans la capitale et préserve son invincibilité au terme de cette 4ème journée devant une vaillante équipe parisienne qui sans démérité, cède face aux catalans (29-33).

 

 

 

 

Début de ce duel au sommet avec un Patrice Annonay qui lance la machine en enchaînant les arrêts notamment sur les ailiers adverses (Juanin et Tomas). Daniel Narcisse (2) et Mikkel Hansen (4) n'attendent pas longtemps pour tromper Saric pour un tableau de marque qui ne s'y trompe pas (5-1). Retour en force du Barça avec Nikola Karabatic (5) qui de loin se régale et sans s'affoler les hommes de Pascual remettent les pendules à l'heure (4-5) puis (9-9). Une équipe catalane dont le banc très fourni ferait rêver plus d'un avec la rentrée de Siarhei Rutenka qui lâche du lourd sur penalty et s'amuse avec ses tirs masqués et précis pour déloquer son équipe. Kopljar ne manque pas d'engagement pour percer la défense et Melic transforme ses penaltys. La fin de la première mi-temps pouvait très bien échapper aux parisiens, mais devant les yeux de ce cher Jackson Richardson, ce diable de Luc Abalo récupère un ballon et comme un grand trompe Saric pour envoyer ce petit monde dos à dos (17-17).

 

 

 

De retour, Barcelone en remet une couche sans doute secoué par son coach (21-18) et Danijel Saric commence à monter en régime sur sa ligne. Côté Paris, on essaie de trouver la parade avec la rentrée de la chasuble (Garcia) sans résultat et les hommes de Philippe Gardent subissent les foudres de Rutenka (8) et Lazarov (6). Le carton rouge de Gojun semble enfoncer un peu plus les espoirs d'un éventuel sursaut. Le message de Gardent lors d'un temps mort parle de lui-même avec notamment l'exemple de l'engagement de Karabatic qu'on ne retrouve pas pour les arrières parisiens (22-27). Le culot du jeune M'tima et la vivacité d'Abalo (6) ont le mérite de réveiller quelque peu les ardeurs (-3), José Manuel Sierra remplace Annonay et signe son entrée. Comme un symbole, Saric met en échec Melic dans sa tentative et l'issue finale est toute tracée. Pour espérer faire trembler la machine barcelonaise, il faudra bien plus et le champion d'Espagne assume son statut en remportant cette affiche (33-29).

 

 

 

Un sentiment peut être mitigé côté PSG, mais Barcelone reste un candidat des plus sérieux pour le final four voir plus et Paris aura tout tenté pour un éventuel exploit avec ses armes et son envie. Sans succès....

 

 


Sébastien Ribstein
 

 


Ajouter un commentaire :

Les messages sont modérés et pourront être supprimés si leur contenu ne respecte pas la charte du site RTSRADIO!




Partager cette actualité :