Recherche dans les actualités

Mots clés : Emission :
1 actualité(s) au total

Golden League masculine – On tâtonne, mais la victoire est au bout
dans la catégorie "Hand Day" le 02.11.2013

Victoire française devant la Norvège, mais prestation en dent de scie des bleus avec surtout des problèmes défensifs qu'il faudra régler pour janvier prochain.

 


 

 

Dans le même esprit les deux entraîneurs testent leur groupe avec Kjelling, Erevik et Lund dans les tribunes côté scandinave, rotations au niveau des gardiens avec le toulousain Pardin présent tout comme Kentin Mahé et N'Guessan côté français. On retiendra la victoire, mais aussi de grosses lacunes défensives avec une nouvelle fois l'incapacité de stopper les pivots et des réglages à faire pour être fin prêt pour janvier prochain.

 

 

 

Certes, Claude Onesta restera dans sa logique de rotations et les nombreux changements doivent certainement apporter quelques éléments de réponse au coach tricolore. Comme la veille face aux champions d'Europe danois, la France connaîtra le meilleur comme le pire. Sans faire injure aux français, mais la Norvège ce n'est pas le Danemark. Les erreurs des équipiers de Jérôme Fernandez auront clairement aidé les scandinaves qui profiteront également des largesses défensives avec Myrhol, le gaucher Tonnesen ou encore Hansen. La France prendra la encore le dessus avec Gérard (10 arrêts), un Mahé qui se montre et toujours la capitaine Fernandez. Malheureusement les errances de nos bleus ramènent à chaque fois les hommes d'Hedin dans le match et Mamelund d'un missile lointain ramène les siens juste avant la pause (14-14).

 

 

Toujours sur son rythme de la première mi-temps, Jérôme Fernandez (9) redonne un peu d'allant aux siens et bien aidé par Bertrand Gille (4). Seulement c'est encore en défense que le bas blesse et les norvégiens sont toujours vivant et passent devant (26-25). Pardin fera son entrée, mais peu aidé par ses équipiers et souvent livré à lui-même. Mathieu Grébille (5) de haut de sa jeunesse apporte toute son envie pour débloquer la situation et sera clairement l'homme de cette fin de match (28-26). En attaque, plusieurs duels perdus devant Christensen empêchent les tricolores d'accentuer leur avance et tout reste ouvert dans une fin de match crispante. Sur la dernière possession, ce cher Fernandez délivre les bleus et au moins le succès se trouve au bout du tunnel.

 

 

 

Encore une dernière opposition ce dimanche contre la Croatie (tiens tiens) pour en finir avec cette étape norvégienne avant de se retrouver début d'année prochaine pour la suite, mais cette fois sur Paris et au Mans.

 

 

France – Norvège 32-29. Mi-temps : 14-14. Arbitrage de MM. Raluy et Sabroso (Espagne).
France : gardiens : Gérard (42 min., 10 arrêts), Pardin (18 min., 2 arrêts) ; buteurs : Fernandez (9/14 dt 1/1 pen.), Gille B. (4/4), Anic, Narcisse (1/4), Joli, Nyokas (1/3), Karabatic N. (4/9), Mahé (2/3), Grébille (5/8), N’Guessan, Abalo (0/2), Sorhaindo (1/1), Guigou (2/3 dt 1/1 pen.), Porte (3/4).

 

 

Norvège : Dahl (30 min., 7 arrêts), Christensen (30 min., 8 arrêts dt 0/2 pen.) ; Sagosen (0/3), Hippe, Myrhol (5/9), Tvedten (2/2), Mamelund (2/2), Rambo, Tonnesen (2/4), O’Sullivan (4/4), Bjornsen (1/1), Lindboe (1/1), Gullerud (2/2), Reinkind (3/5), Lokkebo (1/3), Hansen (6/11)

 

 


Sébastien Ribstein


Ajouter un commentaire :

Les messages sont modérés et pourront être supprimés si leur contenu ne respecte pas la charte du site RTSRADIO!




Partager cette actualité :